Articles

Affichage des articles du décembre, 2019

CHRONIQUE - 31.12.2019 - MONOLITHE - OKTA KHORA - LES ACTEURS DE L'OMBRE PRODUCTIONS

Image
  MONOLITHE - OKTA KHORA  (LES ACTEURS DE L'OMBRE PRODUCTIONS 2020) DATE DE SORTIE : LE 31 JANVIER 2020 (MAIS DÉJÀ DISPONIBLE SUR LE BANDCAMP DE LADLO :  https://ladlo.bandcamp.com/album/okta-khora  ) Et voici (déjà) le huitième album de Monolithe ! Depuis leurs débuts au début du XXIème siècle (2001) à Paris, leur musique a beaucoup évolué. Passant d'un Funeral Doom plombé à ce qui aujourd'hui une vision toute personnelle d'un Doom/Death doté de mélodies divines et d'une personnalité absolument unique, le groupe, toujours dans la qualité, a su s'éloigner progressivement de ses influences originelles pour être aujourd'hui ce qu'il est. Okta Khora est un album à la fois progressif, puissant, lourd, narratif, psychédélique par moments, une matière de couleurs variées et d'une constante beauté. Le chant growlé se dépose délicatement sur des trames de guitares que n'aurait pas renié le meilleur My Dying Bride (celui de The Angel & Th

FROM THE VASTLAND : From Iran To Norway - English/French Interview - Black Metal

Image
Daevayasna by From The Vastland INTERVIEW WITH SINA Creating Black Metal in Iran can be a very challenging mission. However, Sina, from From The Vastland, before packing his bags in Norway, has scoured the underground of this millennial country of Persian civilization. Doing Black Metal in the land of the Ayatollahs takes a lot of courage and the opportunity to export to Europe allowed Sina to create From The Vastland, a splendid band in which he talks about his Persian roots, the Zoroastrian religion and many other exciting things: time for the artist! Hello Sina, you are from Iran, and you have "landed" in Norway. Can you tell us a little bit about this story?  Hello Pierre. Alright, cool. Yeah, it is a long story but to make it short I can say I had another band back when I was in Iran (2003 – 2009) and back in 2007 one of my albums was released on vinyl here in Norway and then I got an email from “Christian Falch” the producer of the documentary film

ENGLISH/ FRENCH INTERVIEW - Songs Of War And Lamentation : VETUS SUPULCRUM

Image
From The Land Of Shadows by Vetus Supulcrum Hello Vetus Supulcrum ! Can you introduce our readers to the band ? VETUS SUPULCRUM is a epic dungeon synth / fantasy music project. I combine early dungeon synth with a bombastic orchestral sound. I also incorporate nineties black metal as influence. You come from Netherlands and you play Dungeon Synth/Ambient music. How did you fell in love with that genre ? I was always into dark ambient (Cold Meat Industries, Mortiis) and black metal but i am also a fan of soundtracks. I combine all those things in VS. Which bands/artists did influenced You ? Mortiis, Summoning, second wave black metal, sword and sorcery/horror soundtracks. Of course, when it comes to Dungeon Synth, I think of Burzum and Mortiis...How do you explain the recent regain of popularity of that specific genre ? I dont know how it became popular. There was a brief period in the nineties where all t

Français/English Interview - LA SINGULIÈRE NOIRCEUR D'UN ASTRE - Interview avec ARS MORIENDI

Image
La solitude du pieux scélérat by ARS MORIENDI Entretien avec ARSONIST Bonjour Arsonist ! Merci à toi de répondre à mes questions. Ars Moriendi existe depuis maintenant presque 20 ans. Comment s'est fondé ce projet et quels étaient tes objectifs à l'époque ? Effectivement j’ai commencé à travailler sur Ars Moriendi en octobre 2001 suite à l’arrêt de Solipsis, projet Black/Death mélodique que je partageais avec un ami et avec lequel nous avions enregistré 2 démos. Au départ Ars Moriendi devait être un projet Dark/Ambient d’inspiration médiévale, mais dès la première démo, Extrême Onction, quelques riffs étaient déjà présents. Le projet est cependant resté totalement instrumental jusqu’au 2e album (Rois des ombres) avant que des bribes de chant black ne fassent leur apparition sur Venefica en 2003.  Au cours des premières années, Ars Moriendi se démarquais déjà par une approche originale. Mon choix était de faire une musique épique et sombre sans m’imposer d