Articles

Affichage des articles associés au libellé instrumental

Review - ARAN ANGMAR - Black Cosmic Elements - French+English Texf - Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist - 2021 - Black/Death Metal

Image
  ARAN ANGMAR Black Cosmic ELements 2021 Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist Black/Death Metal Black Cosmic Elements by Aran Angmar Aran Angmar, groupe aux racines internationales, n'est pas loin de pouvoir être considéré comme un "supergroupe" du metal extrême avec à son bord Lord Abagor (chant + Basse, néerlandais et ancien de Dunkelnacht et actuel Saille, sa grosse voix death caverneuse m'enchantant les esgourdes) ; Maahes (Guitare + Basse, le grec de la bande) ; Michiel Van der Plicht (batterie, également membre des énormes Pestilence). Le groupe aurait été rejoint (selon Metal Archives) par l'italien Vinterskog à la basse cette année, mais cela n'est pas indiqué sur la fiche de presse du groupe. Toujours est-il que ces démons internationaux sont basés en Italie où a été enregistré ce Black Cosmic Elements. Un album, qui, a défaut d'être d'une grande originalité (ce n'est pas leur but) va ravir les nostalgiques de Dissection (p

Review - Etna - Egarées - 2021 - French + English Text - Ambient Instrumental Doom Metal - Le Scribe Du Rock

Image
Egarées by Etna  ETNA Egarées 2021  Autoproduction Ambient Instrumental Doom Metal Cela fait maintenant un petit moment que je me suis plongé dans l'univers de Kaelig, notamment par le biais de son projet principal Etna, son projet plus ponctuel Marignan 1515 où s'invitent les drones ou encore de son récent Tenebrisme, plus ancré dans une forme originale de black metal. Vous pourrez d'ailleurs retrouver en bas de cette page les liens vers les nombreuses chroniques et l'interview de Kaelig, que je remercie ici de sa confiance sans cesse renouvelée pour le Scribe Du Rock. Kaelig a son propre univers, et semble assez hermétique aux modes et tendances, ce qui a le don de me plaire particulièrement ! Revue de détails du dernier Etna en date, Egarées. Ce nouvel album d'Etna est découpé en trois parties, dont une centrale qui s'avère être une reprise totalement réappropriée des Beach Boys par Etna. Il faut dire que Kaelig n'a pas peur de s'aventurer sur des te

NEW REVIEW - FR + ENGLISH - MAUDITS - MAUDITS - KLONOSPHERE & SEASON OF MIST 2020 - OUT ON OCTOBER 2D

Image
    MAUDITS Maudits Klonosphere & Season Of Mist 2020 Sortie le 2 Octobre 2020 Instrumental Post Metal Ambient Doom Instrumental Post Metal Ambient Doom ! Voici comment Maudits classent eux-mêmes leur musique ! En lisant cela, je n'avais pas encore écouté ce premier album au titre éponyme. Voici ce que ce voyage musical m'a apporté... D'emblée, le charme instrumental opère, et, dès les premières secondes, la dimension narrative et cinématographique de la musique du groupe vous embarque sans vous demander votre avis. L'absence de chant ici peut s'apparenter à l'expérience d'un livre sans images, où l'imaginaire personnel fonctionne a fond. Ainsi, chacun se fera sa propre expérience de ce trip musical savoureux que propose Maudits. Nous allons vois maintenant si nous arrivons a cocher toutes les cases du style décrit par le groupe pour nous aiguiller : 1) Post metal De longues plages oscillant entre lumière planante et obscurité inquiétante, comme un c

REVIEW - NUIT D'ENCRE - SANS MAUX DIRE - FR/ENG - a journey to the heart of the darkest feelings

Image
NUIT D'ENCRE - SANS MAUX DIRE  Instrumental Doom Sludge Metal Meets Post-Rock SORTIE LE 20 MARS 2020 Bon, moi, perso, quand je reçois un disque et que je vois qu'il est mixé par Edgar Chevallier, six-cordistes des excellents Demande A La Poussière, je ne m'inquiète pas plus que ça : je sais que la musique va être de qualité.  Franswa, l'homme a tout faire derrière Nuit d'Encre, a effectivement cogné fort pour ce premier méfait.  Frappés de mélancolie, de souffrance, de sentiments contrastés, les 7 titres instrumentaux s’enchaînent dans un bal ténébreux sur des sonorités Sludge, Doom, Post Rock et même industrielles. La guitare se fait voix, hurlant de désespoir dans la nuit post-industrielle. On image aisément la friche délaissée où nous trimbale le son, tel un missile guidé en route vers le désespoir.  Ici tout est réel, d'un sordide réel, et la nuit a assassiné le jour. Nous sommes au lendemain de la fin, et toute âme a déserté le paysage.