Articles

Affichage des articles associés au libellé acid vicious

New Review - French and English Text - Feuille Morte - Souvenir d'Autrefois - 2021 - Feu Follet Productions/Acid Vicious - black metal français

Image
Souvenir D'autrefois by Feuille Morte FEUILLE MORTE Souvenir D'autrefois   2021 Feu Follet Productions/Acid Vicious black metal Chroniqué par Pierre Avril A l'aube d'une rentrée qui s'avère d'emblée des plus inquiétantes sur tant de plans différents (sanitaire, social, éducatif, relationnel) et à un mois des quatre ans du Scribe du Rock (eh oui, déjà, le 19 Octobre prochain, mais on en reparlera !) il me semblait approprié de flinguer cet été étrange de la meilleure des façons, mais aussi de la plus noire, avec ce premier EP de l'étrange combo Feuille Morte, baptisé Souvenir D'Autrefois et paru très fraichement chez Feu Follet Productions en collaboration avec Acid Vicious Fanzine. Feuille Morte c'est un duo composé de Crépüscule (batterie, chant, guitares et basse également derrière cet autre funeste projet nommé Mortuaire) et Nostälgie (guitares et chant) venu de notre pauvre France si mal traitée. D'ailleurs, à l'écoute de ce premier méfa

Review - Dhärnürgh - Apocalyptic Vision - 2021 - Feu Follet Productions & Acid Vicious - Black Metal industriel - French + English Text

Image
  DHÄRNÜRGH Apocalyptic Vision 2021 Feu Follet Productions & Acid Vicious Ce qui est certain lorsqu'arrive une nouvelle livraison signée de Räts (Morguiliath, Suicide Circle et Dhärnürgh, donc) c'est que l'on connait par avance la couleur dominante. Ici le noir est roi, et ne connait pas de contradictoires nuances de gris ou de couleurs malvenues. Après un précédent Ep dont l'intéressé lui-même n'était que partiellement satisfait (notamment du fait de problèmes de son) paru sur le split avec Sic Temper Tyrannis voici venir Apocalytic Vision , trou béant et mortifère de six titres d'un black metal aux relents industriels, glacial comme la mort et coupant comme le rasoir... Dès l'entame (le titre "Children Of Chaos") le ton est donné, c'est du plus profond des enfers que s'exprime Räts sur cet Ep macabre, où l'on reconnait son jeu de guitare à nul autre pareil, ses vociférations glaireuses, ses incursions électroniques sinistres et ce