Articles

Affichage des articles associés au libellé suicide

Review - ARAN ANGMAR - Black Cosmic Elements - French+English Texf - Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist - 2021 - Black/Death Metal

Image
  ARAN ANGMAR Black Cosmic ELements 2021 Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist Black/Death Metal Black Cosmic Elements by Aran Angmar Aran Angmar, groupe aux racines internationales, n'est pas loin de pouvoir être considéré comme un "supergroupe" du metal extrême avec à son bord Lord Abagor (chant + Basse, néerlandais et ancien de Dunkelnacht et actuel Saille, sa grosse voix death caverneuse m'enchantant les esgourdes) ; Maahes (Guitare + Basse, le grec de la bande) ; Michiel Van der Plicht (batterie, également membre des énormes Pestilence). Le groupe aurait été rejoint (selon Metal Archives) par l'italien Vinterskog à la basse cette année, mais cela n'est pas indiqué sur la fiche de presse du groupe. Toujours est-il que ces démons internationaux sont basés en Italie où a été enregistré ce Black Cosmic Elements. Un album, qui, a défaut d'être d'une grande originalité (ce n'est pas leur but) va ravir les nostalgiques de Dissection (p

FR/ENG INTERVIEW : Black Metal dépressif et ascèse : Interview avec OAK

Image
"J’espère qu’ “Ascese” provoquera une réaction… que vous aimiez jusqu’à être en transe  durant l’écoute, ou que vous détestiez à en gerber. Ce qui compte c’est que l’auditeur  réagisse. La pire chose possible, c’est que ça ne fasse rien, l’indifférence totale.  Dans cet album il y a pas mal de moments assez “hypnotiques” je dirais, avec des  guitares claires et quelques effets. Il y a toujours eu des passages de ce genre, mais là j’ai  augmenté la dose… bizarrement, je crois que ça rend la musique encore plus  douloureuse."/ I hope that "Ascese" will provoke a reaction... that you love until you are in a trance during the listening, or that you hate to puke. What matters is that the listener reacts. The worst thing possible is that it doesn't matter, total indifference. In this album there are quite a few "hypnotic" moments I would say, with clear guitars and some effects. There have always been times like this, but now I've increased the dose