Articles

Affichage des articles associés au libellé progressive death metal

Review - Blut Aus Nord - Disharmonium - Undreamable Abysses - 2022 - Debemur Morti Productions - Avant-Garde Black Metal - French / English Text

Image
  BLUT AUS NORD Disharmonium Unbreakable Abysses 2022 Debemur Morti Productions Avant-Garde Black Metal  Le silence après du Mozart, c'est toujours du Mozart...Voici venir le retour tant attendu des théoriciens de l'esthétisme dément, les dieux vivants de l'univers hallucinogénique...Blut Aus Nord...Le Silence après Blut Aus Nord c'est toujours du Blut Aus Nord... Disharmonium - Undreamable Abysses by Blut Aus Nord Vindsval et ses acolytes continuent leur oeuvre de déconstruction radicale du black metal tout en restant l'une des formations primordiale du genre. Après un Hallucinogen pêtri de rock progressif et un retour à la noirceur au travers du projet Forhist, BAN revient à son talent fou pour l'atonalité, les guitares dissonantes, les voix fantômatiques dans le mix (plus fantômatiques que jamais d'ailleurs), des blast beats fulgurants à de longs moments ambient futuristes dignes d'une BO de Tarkovski. BAN fait de la musique, pas simplement du black m

Review - Exanimis - Marionnettiste - French + English Text - 2021 - Klonosphere/Season Of Mist - Symphonic Death Metal with Progressive edges

Image
 EXANIMIS Marionnettiste 2021 Klonosphere/Season Of Mist  Symphonic/Progressive Death Metal Exanimis, groupe de Nancy dont vous avez déjà lu mon interview (pas encore ? alors c'est par là : INTERVIEW EXANIMIS  ) m'a défoncé la tête avec un album d'une richesse rare, d'une complexité maîtrisée, un Marionnettiste qui propose un death metal symphonique d'une grande beauté, mais restant vindicatif,et des structures progressives dévoilant une sacré bande de musiciens ! Je n'avais pas autant été impressionné depuis la sortie de l'exceptionnel premier album de Sanctuary (Résilience) il y a quelques mois (en Janvier j'avais publié une interview du groupe  ) Bienvenue donc à l'opéra d'Exanimis où l'orchestre est déjà positionné dans la fosse...on est d'emblée bluffé par les arrangements orchestraux de Julien Prost (œuvrant également à la basse) secondé par une floppée de guests donnant une dimension pharaonique au projet. On pense souvent au meill