Articles

Affichage des articles associés au libellé dhärnürgh

Review - ARAN ANGMAR - Black Cosmic Elements - French+English Texf - Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist - 2021 - Black/Death Metal

Image
  ARAN ANGMAR Black Cosmic ELements 2021 Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist Black/Death Metal Black Cosmic Elements by Aran Angmar Aran Angmar, groupe aux racines internationales, n'est pas loin de pouvoir être considéré comme un "supergroupe" du metal extrême avec à son bord Lord Abagor (chant + Basse, néerlandais et ancien de Dunkelnacht et actuel Saille, sa grosse voix death caverneuse m'enchantant les esgourdes) ; Maahes (Guitare + Basse, le grec de la bande) ; Michiel Van der Plicht (batterie, également membre des énormes Pestilence). Le groupe aurait été rejoint (selon Metal Archives) par l'italien Vinterskog à la basse cette année, mais cela n'est pas indiqué sur la fiche de presse du groupe. Toujours est-il que ces démons internationaux sont basés en Italie où a été enregistré ce Black Cosmic Elements. Un album, qui, a défaut d'être d'une grande originalité (ce n'est pas leur but) va ravir les nostalgiques de Dissection (p

Review - Dhärnürgh - Apocalyptic Vision - 2021 - Feu Follet Productions & Acid Vicious - Black Metal industriel - French + English Text

Image
  DHÄRNÜRGH Apocalyptic Vision 2021 Feu Follet Productions & Acid Vicious Ce qui est certain lorsqu'arrive une nouvelle livraison signée de Räts (Morguiliath, Suicide Circle et Dhärnürgh, donc) c'est que l'on connait par avance la couleur dominante. Ici le noir est roi, et ne connait pas de contradictoires nuances de gris ou de couleurs malvenues. Après un précédent Ep dont l'intéressé lui-même n'était que partiellement satisfait (notamment du fait de problèmes de son) paru sur le split avec Sic Temper Tyrannis voici venir Apocalytic Vision , trou béant et mortifère de six titres d'un black metal aux relents industriels, glacial comme la mort et coupant comme le rasoir... Dès l'entame (le titre "Children Of Chaos") le ton est donné, c'est du plus profond des enfers que s'exprime Räts sur cet Ep macabre, où l'on reconnait son jeu de guitare à nul autre pareil, ses vociférations glaireuses, ses incursions électroniques sinistres et ce