Articles

Affichage des articles associés au libellé BLACK ZOMBIE PROCESSION

Review - Blut Aus Nord - Disharmonium - Undreamable Abysses - 2022 - Debemur Morti Productions - Avant-Garde Black Metal - French / English Text

Image
  BLUT AUS NORD Disharmonium Unbreakable Abysses 2022 Debemur Morti Productions Avant-Garde Black Metal  Le silence après du Mozart, c'est toujours du Mozart...Voici venir le retour tant attendu des théoriciens de l'esthétisme dément, les dieux vivants de l'univers hallucinogénique...Blut Aus Nord...Le Silence après Blut Aus Nord c'est toujours du Blut Aus Nord... Disharmonium - Undreamable Abysses by Blut Aus Nord Vindsval et ses acolytes continuent leur oeuvre de déconstruction radicale du black metal tout en restant l'une des formations primordiale du genre. Après un Hallucinogen pêtri de rock progressif et un retour à la noirceur au travers du projet Forhist, BAN revient à son talent fou pour l'atonalité, les guitares dissonantes, les voix fantômatiques dans le mix (plus fantômatiques que jamais d'ailleurs), des blast beats fulgurants à de longs moments ambient futuristes dignes d'une BO de Tarkovski. BAN fait de la musique, pas simplement du black m

NEW REVIEW - THE BLACK ZOMBIE PROCESSION + ZAROFF - HECA-TOMB COMBO CD + BOOK

Image
IV : Heca-Tomb by THE BLACK ZOMBIE PROCESSION   BZP + ZAROFF HECA-TOMB HORROR THRASHCORE/SPLATTER GORE BOOK Zone 52 Editions Voila une idée originale qu'ont eue les éditions Zone 52 : réunir en un combo un roman de splatter-gore (genre du sang partout, des tripes, du sexe extrême et déviant) et le cd qui constitue ni plus ni moins la bande originale du livre ! Heca-Tomb c'est d'abord un roman signé Zaroff, sinistre individu déjà connu des amateurs de littérature d'horreur extrême et déviante, notamment au travers de son roman Night Stalker paru aux défuntes éditions Trash, spécialisées dans le gore et le splatter-gore. Le bouquin de Zaroff, influencé par les pires auteurs du genre, comme le très extrême Jack Ketchum (spécialiste en anthropophagie, viols, torture sadique) ne nous épargne aucun détail, et se complaît dans une horreur "graphique" que je déconseille ici aux fils a maman millenials qui font du black metal mais ne vont pas faire caca si le couloir