Articles

Affichage des articles associés au libellé dépression

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

FR/ENG INTERVIEW : Black Metal dépressif et ascèse : Interview avec OAK

Image
"J’espère qu’ “Ascese” provoquera une réaction… que vous aimiez jusqu’à être en transe  durant l’écoute, ou que vous détestiez à en gerber. Ce qui compte c’est que l’auditeur  réagisse. La pire chose possible, c’est que ça ne fasse rien, l’indifférence totale.  Dans cet album il y a pas mal de moments assez “hypnotiques” je dirais, avec des  guitares claires et quelques effets. Il y a toujours eu des passages de ce genre, mais là j’ai  augmenté la dose… bizarrement, je crois que ça rend la musique encore plus  douloureuse."/ I hope that "Ascese" will provoke a reaction... that you love until you are in a trance during the listening, or that you hate to puke. What matters is that the listener reacts. The worst thing possible is that it doesn't matter, total indifference. In this album there are quite a few "hypnotic" moments I would say, with clear guitars and some effects. There have always been times like this, but now I've increased the dose