Articles

Affichage des articles associés au libellé chroniques

LES CROCS DU SCRIBE NUMERO 10 : WOEST/TOMHET-ENBILULUGUGAL SPLIT/MOONREICH/VOID/PENSEES NOCTURNES

Image
LES CROCS DU SCRIBE NUMÉRO 10 : WOEST/TOMHET-ENBILULUGUGAL SPLIT/MOONREICH/VOID/PENSEES NOCTURNES"Que les montagnes immortelles terrassent vos paradis modestes" (Le Gouffre, WOEST)
Nous y voila mes chères Scribeuses et Scribeurs, nous voila à ces dernières Crocs du Scribe de l'an de grâce (?) 2018. Une année pour le moins étrange sur bien des points, mais qui en ce qui me concerne marque la première année d'activité de ce blog, et le bilan est plus que positif. Vous êtes de plus en plus nombreuses et nombreux à rejoindre les légions du Scribe, et de plus en plus fidèles. Je tiens à vous en remercier du fond du coeur. Une nouvelle année s'annonce, riche de belles interviews, de beaux disques à disséquer, de querelles de clocher entre fans de musique...Pour finir en beauté j'ai mis les petits plats dans les grands et décidé de chroniquer rien de moins que cinq disques ! Laissez-vous donc tenter par le Black Metal atypique et industriel des marseillais de Woest …

LES CROCS DU SCRIBE NUMÉRO 7 : NATURE MORTE/INSATIABILIS TENEBRARUM SITIS (SPLIT)/ BOVARY/IN MORTIS VERITAS

Image
BLACK METAL, UNDERGROUND METAL CHRONIQUES
Bonjour chères Scribeuses et chers Scribeurs. En ces temps incertains et peu amènes où gilets jaunes et gouvernement nous rejouent "En Attendant Godot" et où l'hiver s'installe partout avec ses particularismes (aie mes rhumatismes, kof kof dit la toux, atchoum etc.) et son ambiance pré-apocalyptique, c'est tout naturellement que votre Scribe préféré vous a concocté un menu certes apolitique mais plutôt hivernal. Dans ce numéro 7 vous allez trouver de l'underground, du Black Metal, des groupes en devenir, d'autres ayant déjà un passé culte, avec un vrai souci de pousser à la découverte et à la curiosité de ma part. Ainsi de Nature Morte et son Post-Black Metal gris comme la cendre mais pas pour autant relégable à la catégorie "hipster" car habité d'un profond psychédélisme noir dû aux différentes influences rock et post-hardcore des parisiens, nous irons ensuite taquiner les ténèbres avec le "5 b…