Articles

Affichage des articles associés au libellé SOS

Les Crocs Du Scribe Spécial SLEEPING CHURCH RECORDS ! Avec les reviews de ATOLAH et GRAVES FOR GODS - French + English Text - Le Scribe du Rock

Image
  Voici un Crocs Du Scribe entièrement dédié au label Sleeping Church Records, dont vous avez déjà trouvé les productions dans ces pages ! Je vous mets les liens en bas de page...Un numéro 100 % Doom Metal donc, puisqu'il s'agit de la grande spécialité du label manceau (avec le Grindcore) ! Vous allez donc retrouver ici même deux chroniques, celles d'Atolah, les australiens œuvrant dans un doom/stoner/sludgy bien poisseux et Graves For Gods, également ressortissants des sauvages terres australes pour un doom/death metal macabre et lourd comme un jour sans soleil...Merci encore à Sleeping Church sans qui ce numéro n'aurait point lieu d'être, je vous laisse à votre lecture et vous souhaite une excellente écoute ! Pierre, Aka Le Scribe Du Rock ATOLAH Post, Cross & Yoke 2021 Sleeping Church Records Stoner/Doom Metal Post Cross And Yoke by Atolah Vous sentez les relents de Marie-Jeanne envahir la pièce ? Soudain tout tourne sous vos pieds, et les sueurs froides vous

REVIEW - SOS - A WEIRD MASS CELEBRATION - krometal wreckordz - 2020

Image
S.O.S A WEIRD MASS CELEBRATION 2020 HEAVY METAL FUSION Drôle de bête que ce S.O.S ! (Sons of Sins) ! Le secret le mieux gardé de la planète Metal 90's ! A l'occasion de la sortie de leur album A Weird Mass Celebration , une belle piqûre de rappel pour tous ceux qui n'ont pas vécu ces années folles (les 90's) où toutes les musiques fusionnaient au nom du groove ! Avec cet album composé en majeure partie dans les années 90, on a l'impression d'avoir découvert une capsule temporelle ! La voix de Régis White (aussi dans Varech, excellent groupe de Doom/Death de Villeurbanne dont j'ai déjà parlé, d'ailleurs vous trouverez le lien en fin de page) nous saute directement aux oreilles : le premier groupe auquel on pense est indéniablement Suicidal Tendencies, tant Régis partage d'intonations et cette puissance mélodique à la Mike Muir. Sinon, au jeu des références, on pense successivement à Faith No More, mais aussi des trucs plus franchement Heavy (le côté G