Articles

Affichage des articles associés au libellé SOS

Review - Blut Aus Nord - Disharmonium - Undreamable Abysses - 2022 - Debemur Morti Productions - Avant-Garde Black Metal - French / English Text

Image
  BLUT AUS NORD Disharmonium Unbreakable Abysses 2022 Debemur Morti Productions Avant-Garde Black Metal  Le silence après du Mozart, c'est toujours du Mozart...Voici venir le retour tant attendu des théoriciens de l'esthétisme dément, les dieux vivants de l'univers hallucinogénique...Blut Aus Nord...Le Silence après Blut Aus Nord c'est toujours du Blut Aus Nord... Disharmonium - Undreamable Abysses by Blut Aus Nord Vindsval et ses acolytes continuent leur oeuvre de déconstruction radicale du black metal tout en restant l'une des formations primordiale du genre. Après un Hallucinogen pêtri de rock progressif et un retour à la noirceur au travers du projet Forhist, BAN revient à son talent fou pour l'atonalité, les guitares dissonantes, les voix fantômatiques dans le mix (plus fantômatiques que jamais d'ailleurs), des blast beats fulgurants à de longs moments ambient futuristes dignes d'une BO de Tarkovski. BAN fait de la musique, pas simplement du black m

REVIEW - SOS - A WEIRD MASS CELEBRATION - krometal wreckordz - 2020

Image
S.O.S A WEIRD MASS CELEBRATION 2020 HEAVY METAL FUSION Drôle de bête que ce S.O.S ! (Sons of Sins) ! Le secret le mieux gardé de la planète Metal 90's ! A l'occasion de la sortie de leur album A Weird Mass Celebration , une belle piqûre de rappel pour tous ceux qui n'ont pas vécu ces années folles (les 90's) où toutes les musiques fusionnaient au nom du groove ! Avec cet album composé en majeure partie dans les années 90, on a l'impression d'avoir découvert une capsule temporelle ! La voix de Régis White (aussi dans Varech, excellent groupe de Doom/Death de Villeurbanne dont j'ai déjà parlé, d'ailleurs vous trouverez le lien en fin de page) nous saute directement aux oreilles : le premier groupe auquel on pense est indéniablement Suicidal Tendencies, tant Régis partage d'intonations et cette puissance mélodique à la Mike Muir. Sinon, au jeu des références, on pense successivement à Faith No More, mais aussi des trucs plus franchement Heavy (le côté G