Articles

Affichage des articles associés au libellé black metal poétique

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

REVIEW - FR/ENG - ORIFLAMME - LES MURMURES DE L'OURTHE - MALTKROSS 2020

Image
  Murmures de l'Ourthe by Oriflamme ORIFLAMME - MURMURES DE L'OURTHE 2020 - MALTKROSS   Le Style : Black Metal Rural Dans la petite mais active famille dite du "black metal rural" on connait bien les pères fondateurs que sont Peste Noire, Sale Freux, Baise Ma Hache, Autarcie ou Vermine pour la France, Drudkh en Ukraine et quelques autres en Europe de L'est et ailleurs. Mais qu'est ce que le Black Metal rural ? Un Black Metal joué à la fourche sur une botte de paille ? Un Black Metal inspiré par la cambrousse ? A vous de juger. Toujours est-il que nous voila venu de Belgique les excellents Oriflamme et une première démo qui casse tout !  L'Ourthe, rivière belge, est un affluent de la Meuse apprend on en se documentant un minimum. En quoi cette dernière a t'elle influé sur l'oeuvre ici présente ? Si l'on se réfère aux textes de l'ami Dyable, chanteur et parolier du combo, l'hommage a la nature massacrée par le virus humain est omniprésent

English/French Text : EXTREME METAL REVIEWS/ LES CROCS DU SCRIBE N° 33 : SPECIAL HASS WEG PRODUCTIONS

Image
SPECIAL HASS WEG PRODUCTIONS/HASS WEG PRODUCTIONS SPECIAL ISSUE Welcome to this new episode of Scribe's reviews. This time again, after The Ritual Productions, Ogmios Underground or recently Maltkross, it's an issue dedicated to an underground label that you're looking at. Hass Weg Productions , label specialized in Black Metal often Old School and authentic. There is no commercialism in them, only a selection made on the basis of quality and authenticity. Thus the following groups will be reviewed here: - MALOBESTIO-   In Caudia Venenum  -  CATACOMBES -  Accueille Le Diable + Le Démoniaque -  MALSAINT -  Anti Islamist Proselytism -  HALSFANG - Vere Papa Mortuus Est -  SIGILLUM DIABOLICUM -  Monotheisme : le grand culte mortifère +   Ordo Repugnant :les maux du monde moderne -  PESTIFERUM / HALSFANG - Split-lp  - PESTIFERUM -  Déchus du Fléau - ARMAGGEDON -  SH 666 : The Awakening of the Baphomet's Einzatzgruppen  On the menu, therefore, Black Metal

FR/ENG INTERVIEW : Black Metal dépressif et ascèse : Interview avec OAK

Image
"J’espère qu’ “Ascese” provoquera une réaction… que vous aimiez jusqu’à être en transe  durant l’écoute, ou que vous détestiez à en gerber. Ce qui compte c’est que l’auditeur  réagisse. La pire chose possible, c’est que ça ne fasse rien, l’indifférence totale.  Dans cet album il y a pas mal de moments assez “hypnotiques” je dirais, avec des  guitares claires et quelques effets. Il y a toujours eu des passages de ce genre, mais là j’ai  augmenté la dose… bizarrement, je crois que ça rend la musique encore plus  douloureuse."/ I hope that "Ascese" will provoke a reaction... that you love until you are in a trance during the listening, or that you hate to puke. What matters is that the listener reacts. The worst thing possible is that it doesn't matter, total indifference. In this album there are quite a few "hypnotic" moments I would say, with clear guitars and some effects. There have always been times like this, but now I've increased the dose