Articles

Affichage des articles associés au libellé thrash

New Review - Infamy - Underground 'till death - 2021- Epictural Production - Black Metal Punk Warriors ! English + French - Le Scribe Du Rock

Image
INFAMY Underground 'Till Death  2021 Epictural Production/Black Pandemie Fucking Black Punk Metal  Underground 'till death by Infamy Ah ! Quel bonheur de retrouver les punks sombres d'Infamy à l'occasion de ce deuxième album faisant suite à A World On Its Ends qui m'avait enchanté (la preuve dans la CHRONIQUE ICI)  tant et si bien que j'avais interviewé le groupe en 2020 ( INTERVIEW ICI ). Vous vous doutez que ces irréductibles de l'under ne vont pas nous décevoir avec un album titré Underground 'Till Death mais je vous invite ici vraiment à vous pencher sur la musique d'Infamy, qui s'avère bien plus riche et personnelle que ce que l'on pourrait imaginer.  Ce que j'aime chez Infamy, c'est d'abord cette piqure de rappel que nous produit leur musique, en nous remémorant que le metal noir trouve ces origines auprès de combos imbibés de punk hardcore, n'en déplaise à ceux qui n'y connaissent rien (hashtag votrecasestdésespéré)

Review - Scour - Black - EP - 2020 - Nuclear Blast - Grinding and thrashing black metal - French and English Text

Image
Black EP by Scour   SCOUR  BLACK 2020 NUCLEAR BLAST Grinding and Thrashing Black Metal Sortie le 27 Novembre 2020 On connait depuis longtemps la passion que Phil Anselmo porte au black metal. Il s'était déjà illustré dans le passé avec Christ Inversion ou Viking Crown (avec son pote Killjoy (RIP) de Necrophagia), la fondation de Scour en 2015 ne fut donc pas une réelle surprise. Pourtant, a l'occasion de la sortie de ce troisième EP du groupe, le sobrement nommé "black" on va voir qu'il serait réducteur de ne voir que du black metal dans la musique de ces terroristes sonores. Si les premières sorties du combo (a commencer par le premier EP "Grey") donnaient   a entendre un black metal primitif et brutal, cette fois l'ami Phil y adjoint des influences plus grindcore (jolis cris de porcinet et morceaux très courts) ou Thrash (les riffs lorgnent souvent de ce côté là). Six titres en moins de seize minutes, pour une rasade de violence musicale sans aucu