Articles

Affichage des articles associés au libellé diablerie

Review - ARAN ANGMAR - Black Cosmic Elements - French+English Texf - Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist - 2021 - Black/Death Metal

Image
  ARAN ANGMAR Black Cosmic ELements 2021 Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist Black/Death Metal Black Cosmic Elements by Aran Angmar Aran Angmar, groupe aux racines internationales, n'est pas loin de pouvoir être considéré comme un "supergroupe" du metal extrême avec à son bord Lord Abagor (chant + Basse, néerlandais et ancien de Dunkelnacht et actuel Saille, sa grosse voix death caverneuse m'enchantant les esgourdes) ; Maahes (Guitare + Basse, le grec de la bande) ; Michiel Van der Plicht (batterie, également membre des énormes Pestilence). Le groupe aurait été rejoint (selon Metal Archives) par l'italien Vinterskog à la basse cette année, mais cela n'est pas indiqué sur la fiche de presse du groupe. Toujours est-il que ces démons internationaux sont basés en Italie où a été enregistré ce Black Cosmic Elements. Un album, qui, a défaut d'être d'une grande originalité (ce n'est pas leur but) va ravir les nostalgiques de Dissection (p

REVIEW - NUIT MACABRE - DIABLERIE - BLACK SHADOW LEGIONS - 2020 - BLACK METAL

Image
NUIT MACABRE DIABLERIE BLACK SHADOW LEGIONS 2020 Black Metal with Atmospheric/Symphonic Edges S'il est un groupe en progression constante depuis ses débuts en 2015, c'est bien Nuit Macabre. Le projet de Nyghlfar, aidé par Julien Hovelaque aux claviers, gagne en maturité, originalité et puissance de sortie en sortie. Après une intro digne d'un John Carpenter signée par Maxime Taccardi (KFR, Griiim) nous sommes scotchés au son d'un Black Metal qui reste très "true" tout en revêtant des aspects symphoniques de plus en plus marqués (les claviers diaboliques de Julien Holevaque !) qui donnent un aspect de plus en plus épique à la musique du groupe. Unholy, des excellents Unholy War, est égalment présent sur le titre "Diablerie".  On peut le dire, Nuit Macabre vient de frapper fort avec cet album : sans doute un des meilleurs albums de BM français depuis le début de cette année avec une oeuvre qui allie fougue, noirce