Articles

Affichage des articles associés au libellé Lord Ketil

Review - ARAN ANGMAR - Black Cosmic Elements - French+English Texf - Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist - 2021 - Black/Death Metal

Image
  ARAN ANGMAR Black Cosmic ELements 2021 Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist Black/Death Metal Black Cosmic Elements by Aran Angmar Aran Angmar, groupe aux racines internationales, n'est pas loin de pouvoir être considéré comme un "supergroupe" du metal extrême avec à son bord Lord Abagor (chant + Basse, néerlandais et ancien de Dunkelnacht et actuel Saille, sa grosse voix death caverneuse m'enchantant les esgourdes) ; Maahes (Guitare + Basse, le grec de la bande) ; Michiel Van der Plicht (batterie, également membre des énormes Pestilence). Le groupe aurait été rejoint (selon Metal Archives) par l'italien Vinterskog à la basse cette année, mais cela n'est pas indiqué sur la fiche de presse du groupe. Toujours est-il que ces démons internationaux sont basés en Italie où a été enregistré ce Black Cosmic Elements. Un album, qui, a défaut d'être d'une grande originalité (ce n'est pas leur but) va ravir les nostalgiques de Dissection (p

Endless Funeral Interview avec le Scribe - DSBM - Soudain Le Grand Silence - Epictural production - 2021 - FRENCH + ENGLISH TEXT

Image
Le Grand silence by Endless Funeral Je ne connaissais pas Endless Funeral jusqu'à ce que Raido/Renard (Ferriterium et le lable Epictural) me les présentent. Il se trouve que leur premier album, splendide, est sorti sur son label et a été chroniqué en ces pages (voir le lien en bas de page). Un groupe qui marie mélancolie, mélodies raffinées et bourrasques black metal bienvenues. Une forme de dsbm qui personnellement me ravit, car plus orientée sur le deuil et la mélancolie que sur l'incitation au suicide. Rencontre avec Thomas, leader du combo, dans lequel il a invité Psycho (Hats Barn, Lord Ketil) et Apathy (Karne) pour un rendu somptueux. Bonne lecture et belles écoutes ! Pierre, le Scribe du Rock... Thomas A. "Je pense au monologue de Martin dans "candide" de Voltaire, une description pessimiste  et sans espoir de la nature humaine, mais à mon sens réaliste: "je vous avoue qu’en jetant la vue sur ce globe, ou plutôt sur ce globule, je pense que Dieu l’a