Articles

Affichage des articles associés au libellé def jam

Review - Blut Aus Nord - Disharmonium - Undreamable Abysses - 2022 - Debemur Morti Productions - Avant-Garde Black Metal - French / English Text

Image
  BLUT AUS NORD Disharmonium Unbreakable Abysses 2022 Debemur Morti Productions Avant-Garde Black Metal  Le silence après du Mozart, c'est toujours du Mozart...Voici venir le retour tant attendu des théoriciens de l'esthétisme dément, les dieux vivants de l'univers hallucinogénique...Blut Aus Nord...Le Silence après Blut Aus Nord c'est toujours du Blut Aus Nord... Disharmonium - Undreamable Abysses by Blut Aus Nord Vindsval et ses acolytes continuent leur oeuvre de déconstruction radicale du black metal tout en restant l'une des formations primordiale du genre. Après un Hallucinogen pêtri de rock progressif et un retour à la noirceur au travers du projet Forhist, BAN revient à son talent fou pour l'atonalité, les guitares dissonantes, les voix fantômatiques dans le mix (plus fantômatiques que jamais d'ailleurs), des blast beats fulgurants à de longs moments ambient futuristes dignes d'une BO de Tarkovski. BAN fait de la musique, pas simplement du black m

REVIEW - PUBLIC ENEMY - WHAT YOU GONNA DO WHEN THE GRID GOES DOWN ? - RAP - DEF JAM 2020

Image
PUBLIC ENEMY WHAT YOU GONNA DO WHEN THE GRID GOES DOWN ?  Déja disponible Def Jam 2020 Vous faites peut-être partie de ceux qui pensent que Public Enemy a disparu avec le nouveau millénaire ? Peut être croyez vous que le groupe a splitté après les cartons planétaires de  Fear Of A Black Planet  (1990) ou  Apocalypse 91  (en ...1991 !) ? Il est vrai que les albums sortis après ont eu de moins en moins de retentissement. Pourtant, les terroristes du rap new yorkais n'ont jamais splitté, ni même ralenti leur production. Chuck D et Flavor Flav, entourés d'un line-up a géométrie variable, ont continué d'hanter les ondes de leur rap militant et hargneux, malgré un succès qui est allé en décroissant. Ainsi, dès  Muse Sick n hour mess age  (1994), Public Enemy va progressivement quitter les manchettes de journaux, remplacé par une nouvelle génération de rappers plus scandaleux, et sans morale, regroupés sous le terme générique de "gangsta rap" et basés principalement sur