Articles

Affichage des articles associés au libellé french

Burnt Umber : Interview avec/with Abby - French & English Text - Rock & Alternative Metal - Ellie Promotion - Le Scribe Du Rock

Image
Oui je sais, il est de bon ton de rigoler quand des journalistes citent le style rgolo de "rock metal" pour parler d'un groupe (de metal en général). Pourtant, Burnt Umber est bien un combo qui se situe aux frontières des deux styles, combinant un amour du rock britannique (Muse, Radiohead ou Coldplay pour le côté plus pop) et du metal alternatif américain (Deftones, Korn) et d'autres contrées (The Gathering, Meshuggah). Ce que l'on retiendra pourtant d'abord de leur album Petroleum c'est la sincerité a fleur de peau qu'il dégage, cette conjugaison parfaite de puissance et de mélodie. Non, le rock n'est pas mort, il ne mourra pas tant que des groupes de ce calibre existeront. Explications avec la chanteuse (incroyable) Abby ! "Petroleum est une métaphore sur l’amour impossible. Le personnage principal, pleure des larmes de pétrole, qui représentent la tristesse et la souffrance. Ces larmes finiront inéluctablement par tout recouvrir, le perso

Review - Hermitage - Nawiht - Epic Black Metal - The Ritual Productions/Werewolf Promotion - 2020 - French + English Text

Image
  HERMITAGE Nawiht 2020 The Ritual Productions/Werewolf Promotion Epic Black Metal Les britanniques d'Hermitage jouent dans la cour des grands, avec un black metal païen, épique et mélodique, qui n'est pas sans rappeler les riches heures d'un Graveland ou la majesté guerrière d'un Bathory... Nawiht et ses 5 titres fut une belle façon pour les anglais de clôturer l'annus horribilis 2020... Porté par un équipage composé de deux labels réunis pour l'occasion, The Ritual Productions (que vous connaissez bien si vous lisez souvent le Scribe) et Werewolf Promotion, le nouveau méfait d'Hermitage se découpe donc en cinq pièces majestueuses, aux mélodies luxuriantes, sur un tempo généralement plutôt "mid" et même relativement lent, mais capable aussi d'embardées a grande vitesse, ce qui donne cet aspect "épopée" cher aux païens payant leur tribut au seigneur Quorthon. Tout commence par "Revenge", sa voix de gargouille façon Rob Darke