Articles

Affichage des articles associés au libellé hermith

Review - Blut Aus Nord - Disharmonium - Undreamable Abysses - 2022 - Debemur Morti Productions - Avant-Garde Black Metal - French / English Text

Image
  BLUT AUS NORD Disharmonium Unbreakable Abysses 2022 Debemur Morti Productions Avant-Garde Black Metal  Le silence après du Mozart, c'est toujours du Mozart...Voici venir le retour tant attendu des théoriciens de l'esthétisme dément, les dieux vivants de l'univers hallucinogénique...Blut Aus Nord...Le Silence après Blut Aus Nord c'est toujours du Blut Aus Nord... Disharmonium - Undreamable Abysses by Blut Aus Nord Vindsval et ses acolytes continuent leur oeuvre de déconstruction radicale du black metal tout en restant l'une des formations primordiale du genre. Après un Hallucinogen pêtri de rock progressif et un retour à la noirceur au travers du projet Forhist, BAN revient à son talent fou pour l'atonalité, les guitares dissonantes, les voix fantômatiques dans le mix (plus fantômatiques que jamais d'ailleurs), des blast beats fulgurants à de longs moments ambient futuristes dignes d'une BO de Tarkovski. BAN fait de la musique, pas simplement du black m

Review - HERMITH - Sanctuaire - French + English Text - 2021 - black metal/ambient/dungeon synth - le scribe du rock

Image
  HERMITH Sanctuaire 2021  Black Metal/Ambient/Dungeon Synth Vous le savez, la vie est injuste...Certains artistes ont plus de talent que d'autres, et savent bien mieux mettre en musique les pensées obscures qui les habitent. Si vous êtes lecteur du Scribe depuis quelques temps, vous savez l'affection que je porte au projet Hermith, au travers des années, puisque la première interview que j'ai eu avec le sinistre individu se cachant derrière ce projet date de 2019 (voir lien en bas de page). Oui la vie est injuste car là où certains confondent ambient et amusement avec un clavier bontempi, Hermith nous crache un souffle nauséabond, suffocant, comme sorti de la gueule de l'enfer.  sanctuaire by hermith Il suffit d'ailleurs d'entendre les voix démoniaques qui parsèment ce nouvel album et déclament quelque prière ignoble pour se douter que le sanctuaire dont il est question dans le titre ne doit pas abriter que des angelots. Nous en reparlerons bientôt avec Hermith