Articles

Affichage des articles associés au libellé in extremis fanzine

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

CHRONIQUE EN FRANCAIS - IN EXTREMIS FANZINE NUMERO 66

Image
  IN EXTREMIS FANZINE #66 L'ami Jean, homme à tout faire chez In Extremis depuis maintenant 66 numéros (bravo monsieur !) nous propose à chaque numéro un fanzine rempli ras la gueule de chroniques et interviews garanties 100 % Metal Underground (black, death, thrash, doom, heavy...). Depuis 2002 donc (chapeau again !) Jean propose avec In Extremis un ton très Old-School pour un Zine d'une soixantaine de pages bien remplies, en noir et blanc et photocopié, à l'ancienne, en format A5. Comme le dit Jean lui-même, pas de léchage de cul à espérer chez lui, ses opinions sont sincères et quand il n'aime pas un truc il ne se gêne pas pour le dire haut et fort ! Haut et fort c'est bien le mot qui convient pour décrire le "style" de Jean : en digne héritier plein de gouaille des grands de l'argot (Audiard et les autres), le collègue balance un texte imagé, drôle, plein de références (pas pour la génération Y, hein, pour ceux qui ont une culture ! LOL) et avec un