Articles

Affichage des articles associés au libellé in extremis fanzine

Review - ARAN ANGMAR - Black Cosmic Elements - French+English Texf - Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist - 2021 - Black/Death Metal

Image
  ARAN ANGMAR Black Cosmic ELements 2021 Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist Black/Death Metal Black Cosmic Elements by Aran Angmar Aran Angmar, groupe aux racines internationales, n'est pas loin de pouvoir être considéré comme un "supergroupe" du metal extrême avec à son bord Lord Abagor (chant + Basse, néerlandais et ancien de Dunkelnacht et actuel Saille, sa grosse voix death caverneuse m'enchantant les esgourdes) ; Maahes (Guitare + Basse, le grec de la bande) ; Michiel Van der Plicht (batterie, également membre des énormes Pestilence). Le groupe aurait été rejoint (selon Metal Archives) par l'italien Vinterskog à la basse cette année, mais cela n'est pas indiqué sur la fiche de presse du groupe. Toujours est-il que ces démons internationaux sont basés en Italie où a été enregistré ce Black Cosmic Elements. Un album, qui, a défaut d'être d'une grande originalité (ce n'est pas leur but) va ravir les nostalgiques de Dissection (p

CHRONIQUE EN FRANCAIS - IN EXTREMIS FANZINE NUMERO 66

Image
  IN EXTREMIS FANZINE #66 L'ami Jean, homme à tout faire chez In Extremis depuis maintenant 66 numéros (bravo monsieur !) nous propose à chaque numéro un fanzine rempli ras la gueule de chroniques et interviews garanties 100 % Metal Underground (black, death, thrash, doom, heavy...). Depuis 2002 donc (chapeau again !) Jean propose avec In Extremis un ton très Old-School pour un Zine d'une soixantaine de pages bien remplies, en noir et blanc et photocopié, à l'ancienne, en format A5. Comme le dit Jean lui-même, pas de léchage de cul à espérer chez lui, ses opinions sont sincères et quand il n'aime pas un truc il ne se gêne pas pour le dire haut et fort ! Haut et fort c'est bien le mot qui convient pour décrire le "style" de Jean : en digne héritier plein de gouaille des grands de l'argot (Audiard et les autres), le collègue balance un texte imagé, drôle, plein de références (pas pour la génération Y, hein, pour ceux qui ont une culture ! LOL) et avec un