Articles

Affichage des articles associés au libellé owl full moon

Review - ARAN ANGMAR - Black Cosmic Elements - French+English Texf - Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist - 2021 - Black/Death Metal

Image
  ARAN ANGMAR Black Cosmic ELements 2021 Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist Black/Death Metal Black Cosmic Elements by Aran Angmar Aran Angmar, groupe aux racines internationales, n'est pas loin de pouvoir être considéré comme un "supergroupe" du metal extrême avec à son bord Lord Abagor (chant + Basse, néerlandais et ancien de Dunkelnacht et actuel Saille, sa grosse voix death caverneuse m'enchantant les esgourdes) ; Maahes (Guitare + Basse, le grec de la bande) ; Michiel Van der Plicht (batterie, également membre des énormes Pestilence). Le groupe aurait été rejoint (selon Metal Archives) par l'italien Vinterskog à la basse cette année, mais cela n'est pas indiqué sur la fiche de presse du groupe. Toujours est-il que ces démons internationaux sont basés en Italie où a été enregistré ce Black Cosmic Elements. Un album, qui, a défaut d'être d'une grande originalité (ce n'est pas leur but) va ravir les nostalgiques de Dissection (p

Review - French & English Text - Black Owl Majesty - Owl Full Moon - 2021 - Epictural Productions - Black Metal

Image
Owl Full Moon by Black Owl Majesty   BLACK OWL MAJESTY Owl Full Moon 2021 Epictural Productions Black Metal Quand je suis allé voir la fiche de BOM sur Metal Archives j'ai vu que le groupe, nouvellement créé, était classifié "post-black metal". J'ai ensuite écouté l'album (merci à Renard pour ça !) et je n'ai pas su dire si cette appellation devenue fourre-tout était adaptée à ce Owl Full Moon... Voici en tout cas ce que j'en pense... Mélodique et original, l'album commence sur un "l'Entité" qui sert de belle carte de visite au groupe. On y entend un black metal chanté dans la langue de Molière (Rhaaaaa...plaisir !) et de Shakespeare (selon les titres) et le duo d'Epinal nous régale en variant les tempos, le riffing, les ambiances. On ressent, au fil du temps, de la mélancolie, de la colère, de la froidure et, par dessus tout, un sens de la composition qui me ravit, bien loin de ceux qui pensent que faire du BM c'est juste "