Articles

Affichage des articles associés au libellé Astral Sabbath

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

NEW REVIEW - Fr/Eng - VERDUN - ASTRAL SABBATH - DEADLIGHT ENTERTAINMENT 2019 - SLUDGE/DOOM/DARK HARDCORE

Image
Astral Sabbath by VERDUN "ASTRAL SABBATH" Deadlight Entertainment 2019 Sludge/Doom/Dark Hardcore Avec Astral Sabbath les Montpellierains de Verdun nous proposent un deuxième album mélange de plomb fondu, de brouillard mortifère et de colère déployée. Avec un nom comme Verdun il ne faut pas s'attendre a une promenade champêtre et printanière couverte de fleurs et de sourires ensoleillés, cela parait tomber sous le sens. Avec ce deuxième LP, les gars de Montpellier nous gâtent en matière de lourdeur, oppression et noirceur ! Mixant dans leur tambouille diabolique un Sludge épais comme opaque, un Doom lourd comme un marteau mythologique retombant lourdement sur une enclume mythique et des relents morbides d'un Hardcore a la fois féroce et ténébreux. Cette encyclopédie de la douleur commence avec le titre "Return Of The Space Martyr", tout en lourdeur, qui met directement mal a l'aise, et vient vous ravager avec ses riffs boomer