Articles

Affichage des articles associés au libellé Scour

Review - ARAN ANGMAR - Black Cosmic Elements - French+English Texf - Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist - 2021 - Black/Death Metal

Image
  ARAN ANGMAR Black Cosmic ELements 2021 Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist Black/Death Metal Black Cosmic Elements by Aran Angmar Aran Angmar, groupe aux racines internationales, n'est pas loin de pouvoir être considéré comme un "supergroupe" du metal extrême avec à son bord Lord Abagor (chant + Basse, néerlandais et ancien de Dunkelnacht et actuel Saille, sa grosse voix death caverneuse m'enchantant les esgourdes) ; Maahes (Guitare + Basse, le grec de la bande) ; Michiel Van der Plicht (batterie, également membre des énormes Pestilence). Le groupe aurait été rejoint (selon Metal Archives) par l'italien Vinterskog à la basse cette année, mais cela n'est pas indiqué sur la fiche de presse du groupe. Toujours est-il que ces démons internationaux sont basés en Italie où a été enregistré ce Black Cosmic Elements. Un album, qui, a défaut d'être d'une grande originalité (ce n'est pas leur but) va ravir les nostalgiques de Dissection (p

Review - Scour - Black - EP - 2020 - Nuclear Blast - Grinding and thrashing black metal - French and English Text

Image
Black EP by Scour   SCOUR  BLACK 2020 NUCLEAR BLAST Grinding and Thrashing Black Metal Sortie le 27 Novembre 2020 On connait depuis longtemps la passion que Phil Anselmo porte au black metal. Il s'était déjà illustré dans le passé avec Christ Inversion ou Viking Crown (avec son pote Killjoy (RIP) de Necrophagia), la fondation de Scour en 2015 ne fut donc pas une réelle surprise. Pourtant, a l'occasion de la sortie de ce troisième EP du groupe, le sobrement nommé "black" on va voir qu'il serait réducteur de ne voir que du black metal dans la musique de ces terroristes sonores. Si les premières sorties du combo (a commencer par le premier EP "Grey") donnaient   a entendre un black metal primitif et brutal, cette fois l'ami Phil y adjoint des influences plus grindcore (jolis cris de porcinet et morceaux très courts) ou Thrash (les riffs lorgnent souvent de ce côté là). Six titres en moins de seize minutes, pour une rasade de violence musicale sans aucu