Articles

Affichage des articles du mars, 2020

Madame Rock ! Fabienne Shine, de Shakin' Street à Los Angeles ! Story et Interview !

Image
Don't Tell Me How To Shake It by Fabienne ShineUn article a deux mains ? C'est pas mal...mais a quatre c'est encore mieux ! C'est pourquoi, pour la première fois Le Scribe partage sa page avec l'ami Regis Whyte (du groupe ((S.O.S))) pour un article complet concernant une de nos légendes vivantes : Fabienne Shine, que certains connaissent au moins pour sa carrière avec ce groupe qui aurait du devenir beaucoup plus grand : Shakin' Street. Exilée a L.A., Fabienne mérite bien que le monde du Rock se souvienne d'elle ! Et, mieux, qu'il se rende compte que la dame rocke et rolle encore ! Allez, première partie avec Régis pour un historique complet et une mini-interview de Fabienne, suivie d'une interview du Scribe ! 


La Vie en Rock...d'une dame de coeur...Fabienne Shine 




Il y a maintenant quelques mois de cela rock 'n folk faisait paraître un spécial rockeuses au féminin, mais pas de chance pour eux en omettant intentionnellement ou pas de mentionn…

FR/ENG REVIEW - ARCHEAN - II - 2020 - BLACK METAL OLD SCHOOL - LE SCRIBE DU ROCK

Image
II by Archean

ARCHEAN II 2020 - AUTOPRODUIT 
BLACK METAL OLD SCHOOL
J'avais dit tout le bien que je pensais du premier EP brut de décoffrage d'Archean. Les voici revenus avec un deuxième EP, baptisé simplement "II" et toujours aussi direct, avec néanmoins des nuances nouvelles. Allez je vous raconte un peu ce que j'en ai pensé...
Archean c'est un groupe bordelais créé en 2018 et pratiquant un Black Metal bien Old School et bien crade, teinté d'influences Punk et Thrash. Bref, tout ce qu'il faut pour séduire le Scribe ! Ce qui est toujours plaisant chez eux c'est ce côté direct, cru, brut, et toujours sombre et agressif. Ils n'ont pas oublié que le Black Metal se devait aussi de secouer un peu son auditeur. Pourtant l'intelligence du groupe est aussi de savoir distiller son BM dans des fûts de chêne qui savent aussi jouer avec des nuances et des mélodies. Ainsi des influences (non invasives) de Voivod dans ces relents Thrash dissonants, et du côt…

NEW REVIEW - DELIVERANCE - HOLOCAUST 26 : 1-46 - DEADLIGHT RECORDS - SLUDGE/BLACK METAL - 2020

Image
Holocaust 26:1-46 by DELIVERANCE




HOLOCAUST 26 : 1-46 DEADLIGHT RECORDS SLUDGE/BLACK METAL
Quand Etienne Sarthou (Aqme, Grymnt) et Pierre Duneau (Memories Of A Dead Man) s'unissent sous la bannière de Deliverance pour générer du Sludge/Black Metal avec des bouts de Post Metal dedans, on se doute qu'ils ne sont pas là pour la gaudriole. La preuve en musique avec cet album glauque et poisseux qui se trouve être une bande son idéale pour ce drôle de temps confiné : Holocaust 26 : 1-46. Le Scribe vous fait part de son analyse...
Deliverance...oui, on pense tout de suite au film traumatisant du même nom, réalisé en 1972 par John Boorman. Bon, personnellement, 1972 est d'autant plus traumatisante pour moi que c'est l'année de ma naissance ! Bref, pour ce qui est de la référence au film, là aussi, on se doute bien que le groupe ne va pas nous emporter dans un torrent de rigolade façon Ultra Vomit, loin de là. Tout au long de cet album (le deuxième du groupe) nous naviguons dans…

NEW REVIEW - Fr/Eng - VERDUN - ASTRAL SABBATH - DEADLIGHT ENTERTAINMENT 2019 - SLUDGE/DOOM/DARK HARDCORE

Image
Astral Sabbath by VERDUN

"ASTRAL SABBATH" Deadlight Entertainment 2019 Sludge/Doom/Dark Hardcore

Avec Astral Sabbath les Montpellierains de Verdun nous proposent un deuxième album mélange de plomb fondu, de brouillard mortifère et de colère déployée.
Avec un nom comme Verdun il ne faut pas s'attendre a une promenade champêtre et printanière couverte de fleurs et de sourires ensoleillés, cela parait tomber sous le sens. Avec ce deuxième LP, les gars de Montpellier nous gâtent en matière de lourdeur, oppression et noirceur ! Mixant dans leur tambouille diabolique un Sludge épais comme opaque, un Doom lourd comme un marteau mythologique retombant lourdement sur une enclume mythique et des relents morbides d'un Hardcore a la fois féroce et ténébreux. Cette encyclopédie de la douleur commence avec le titre "Return Of The Space Martyr", tout en lourdeur, qui met directement mal a l'aise, et vient vous ravager avec ses riffs boomerangs a décorner le diable lui-même. V…