Articles

Affichage des articles associés au libellé an acoustic journey part 1

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

Review - Beneath My Sins - An Acoustic Journey part 1- 2021 - French & English Text - Ellie Promotion - Metal Symphonique Acoustique - Le Scribe Du Rock

Image
  BENEATH MY SINS An acoustic Journey part 1 2021 Ellie Promotion Folk/Metal Symphonique acoustique L'exercice de l'album acoustique, sur lequel un groupe reprend d'anciennes chansons en version "nue" n'est jamais simple et demande quelques compétences. Heureusement, les français de Beneath My Sins n'en manquent pas, et le fait que leur habituel Metal Symphonique soit truffé d'éléments folk les prédisposait à cela. Voici donc la première partie de ce An Acoustic Journey, reprenant des titres de leurs deux premiers albums en version unplugged avec trois nouveaux titres troussés pour l'occasion. La première chose à dire à l'écoute de cet album est le plaisir que l'on ressent à l'écoute de la voix de Emma Elvaston, s'inscrivant davantage dans la lignée d'une Anneke Van Giersbergen que d'une diva néoclassique. Un chant humain donc, et habité. Les instruments derrière font un job très plaisant  l'oreille, qu'il s'agis