Articles

Affichage des articles du janvier, 2021

Review - HERMITH - Sanctuaire - French + English Text - 2021 - black metal/ambient/dungeon synth - le scribe du rock

Image
  HERMITH Sanctuaire 2021  Black Metal/Ambient/Dungeon Synth Vous le savez, la vie est injuste...Certains artistes ont plus de talent que d'autres, et savent bien mieux mettre en musique les pensées obscures qui les habitent. Si vous êtes lecteur du Scribe depuis quelques temps, vous savez l'affection que je porte au projet Hermith, au travers des années, puisque la première interview que j'ai eu avec le sinistre individu se cachant derrière ce projet date de 2019 (voir lien en bas de page). Oui la vie est injuste car là où certains confondent ambient et amusement avec un clavier bontempi, Hermith nous crache un souffle nauséabond, suffocant, comme sorti de la gueule de l'enfer.  sanctuaire by hermith Il suffit d'ailleurs d'entendre les voix démoniaques qui parsèment ce nouvel album et déclament quelque prière ignoble pour se douter que le sanctuaire dont il est question dans le titre ne doit pas abriter que des angelots. Nous en reparlerons bientôt avec Hermith

Review - Hermitage - Nawiht - Epic Black Metal - The Ritual Productions/Werewolf Promotion - 2020 - French + English Text

Image
  HERMITAGE Nawiht 2020 The Ritual Productions/Werewolf Promotion Epic Black Metal Les britanniques d'Hermitage jouent dans la cour des grands, avec un black metal païen, épique et mélodique, qui n'est pas sans rappeler les riches heures d'un Graveland ou la majesté guerrière d'un Bathory... Nawiht et ses 5 titres fut une belle façon pour les anglais de clôturer l'annus horribilis 2020... Porté par un équipage composé de deux labels réunis pour l'occasion, The Ritual Productions (que vous connaissez bien si vous lisez souvent le Scribe) et Werewolf Promotion, le nouveau méfait d'Hermitage se découpe donc en cinq pièces majestueuses, aux mélodies luxuriantes, sur un tempo généralement plutôt "mid" et même relativement lent, mais capable aussi d'embardées a grande vitesse, ce qui donne cet aspect "épopée" cher aux païens payant leur tribut au seigneur Quorthon. Tout commence par "Revenge", sa voix de gargouille façon Rob Darke

Obsidyen : Antediluvian Black Metal ! Interview with Omega - French + English Text - Le Scribe du Rock

Image
Antediluvian Scriptum by Obsidyen Obsidyen, nouvelle bête d'un black metal pléthorique, se distingue par une mélodicité unique, des riffs marquants et un sens des atmosphères pas si courant. Entretien avec Omega pour deviser de la bête en question, mais aussi de la théorie des anciens astronautes, évoquée dans les textes...A lire et écouter en même temps ! Le Scribe Kharon : « Après nous, le silence. » Bonjour Omega ! Bienvenue chez le Scribe, question rituelle : peux tu nous présenter Obsidyen ? Salut à toi Le Scribe, c'est un honneur d'être ici. Tout d'abord je commencerai par dire que Obsidyen était d'abord un fantasme, puis un accident. Ca faisait un moment que j'avais envie de créer un projet Black où je pourrais me déchaîner sur l'ambiance et les mélodies que je ne pouvais pas utiliser ailleurs, notamment dans Supplices.  Avant de parler de Obsidyen, je dois te parler de Guillotine. C'est dans ce groupe là que j'ai découvert ce qu'était la

Review - Horskh - Wire - 2021 - Singularités - Electro/Metal/Indus - Le Scribe du Rock - French + English Text

Image
WIRE by HORSKH   HORSKH Wire 2021 Singularités Horskh ou la saga du fracas du metal heurtant le metal en un éclair électrique déchirant les cieux : Wire est là messieurs/dames, et les français vont réussir un pari fou : vous faire remuer le popotin en vous envoyant des décharges de 3000 volts ! Au rayon des influences, le combo peut, par instants, nous faire penser à The Prodigy (pour le côté big beat), Ministry, Nine Inch Nails, Marilyn Manson époque Antichrist Superstar, Punish Yourself et les Young Gods en mode très énervé, mais ce serait injuste de les réduire a un amas d'influences plus ou moins digérées. Horskh impose d'emblée une forte personnalité, au sein de laquelle émerge a grand fracas de décibels et de martialité un electro/indus métallique, teinté d'EBM bien musclé (oui, j'ai oublié Front 242 au rayon des influences !) pour générer une dance music d'apocalypse, jouée dans un club gothique post-moderne rempli de zombies et de goules ayant réchappé par

From Anorexia Nervosa to Aevangelist : interview with/avec Stephane Gerbaud - french and english text

Image
Dream an Evil Dream II by Ævangelist "J'ai une vision sombre et apocalyptique de l'univers et ce avant même que de stupides agissements humains ne viennent la confirmer" Stéphane  Gerbaud fut, avec Anorexia Nervosa, a l'origine d'un album incroyable, largement sous-estimé a mon sens, "Exile". Nous parlons avec lui de ce disque, de son passé dans Anorexia Nervosa, mais aussi de son présent a bord du vaisseau amiral Aevangelist, où Stéphane s'est emparé du chant en lieu et place d'Ascaris, aux côtés de Matron Thorn. Nous abordons aussi sa vision du monde dans lequel nous vivons, le black metal contemporain et bien d'autres choses encore. Bonne lecture, et ne vous privez pas de plonger dans l'oeuvre de ce grand du BM français. Bonjour Stéphane, et merci de me donner un peu de ton temps pour répondre a mes questions ! Tu fus le premier chanteur des mythiques et controversés Anorexia Nervosa sur le premier album Exile. Peux tu nous racont