Articles

Affichage des articles associés au libellé rock alternatif

LET THE LIGHT GETS IN ! - LAG I RUN WITH LE SCRIBE DU ROCK - INTERVIEW - FR/ENGLISH - ROCK

Image
Vagrant Sleepers by LAG I RUN

« There is a crack in everything, that’s how the light gets in » (Leonard Cohen)
Réalisée en plein confinement dû à cette vilaine bébête appelée Coronavirus, cette interview de Lag I Run démontre, une fois de plus, que les artistes, les vrais, ne sauraient se laisser enfermer entre quatre murs ! Le groupe de "Néo Progressif" Groovy et en vérité inclassable nous enchante et nous embarque dans un grand voyage hors de toutes frontières, avec un talent qui saura vous renvoyer aux riches heures de Yes, Devin Townsend, Faith No More, Stevie Salas, King Crimson et autres artificiers d'un Rock sans frontières, qui, sans être jamais prétentieux ou vain démontre une pleine liberté...Le kiff ! Allez, je vous laisse avec ce groupe incroyable que vous devez définitivement découvrir si ce n'est pas encore fait ! Le Scribe



Bonjour Lag I Run, pouvez vous vous présenter aux lecteurs du Scribe ?
Nay : Salut à toi Ô grand Scribe ! Nous sommes quatre musiciens …

REVIEW - LEMOVICE - BARRICADE - FR/ENG - 2019 - RAC

Image
Barricade by Lemovice

LEMOVICE BARRICADE 2019
OI RAC
Ce serait faire un bien mauvais procès à Lemovice que de considérer que ces derniers, du fait de leur engagement politique sans équivoque, ne soient que des propagandistes utilisant la musique comme un simple objet digne d'un tract ou d'une affiche. Avec ce Barricade, qui s'avère être leur meilleur album a ce jour, les limougeauds nous donnent une belle leçon de musique, avec un mix efficace de Punk Rock, de Metal et de Rock'n'roll endiablé. 
A l'instar de "Barricade" titre d'ouverture aux riffs costauds et métallisés, ou du plus "Punk Mélodique" "Classe Mondialisée, Lemovice nous prouvent si besoin était que les sudistes maîtrisent parfaitement leurs instruments, savent écrire de vraies chansons, et ne se contentent pas de brailleur indifféremment. L'album, soigné aussi bien en termes de composition que d'enregistrement, est d'une efficacité rare, rappelant les meilleurs gr…

INTERVIEW AVEC 7 WEEKS - FR/ENG - ROCK MASSIF !

Image
“La lutte elle-même vers les sommets suffit à̀ remplir un cœur d'homme” A. Camus


Bonjour 7 Weeks, et merci de répondre a mes questions. Vous êtes un groupe de “rock massif” de Limoges...Pouvez vous nous raconter un peu votre histoire ?
On existe depuis 2007, on a sorti 5 albums et 2 eps, fait des tournées en France, Europe et UK. Nous sommes nos propres producteurs. Notre musique et notre discographie est assez large en termes d’influences et d’expériences, on nous classe souvent comme un groupe de Stoner, ce que nous ne sommes pas. Nos albums sont très variés et on a même fait un album adapté d’un ciné-concert sur le film Dead of Night (Deathdream) de Bob Clark.
“Sisyphus”, votre dernier album, est un concentré de rock aux influences US. Pouvez vous nous parler de la composition et de la réalisation de cet album ?
La composition s’est étalée sur l’année 2018 pendant un break du groupe, puis nous l’avons finalisé début 2019 pour l’enregistrer, mixer et mastériser entre avril et juille…

KRO - BRULONS UNE SORCIERE - DREAMS ABOUT GHOSTS - POST-BLACK METAL/ROCK ALTERNATIF

Image
Dreams About Ghosts by Brûlons Une SorcièreBRULONS UNE SORCIERE - DREAM ABOUT GHOSTS - AUTOPRODUCTION - 2019
Post-Black Metal / Shoegaze / New Wave...
Pas courant ce que nous propose ce jeune one-man band propulsé par un certain W.A.L, qui sort ici son deuxième EP. A la croisée des chemins entre Post-Black Metal et Rock, le groupe définit lui-même sa musique comme du Rock Alternatif dans un  univers de Black Metal urbain, ce qui me parait bien résumer l'inspiration de Brûlons Une Sorcière. N'y allons pas par quatre chemins, si vous êtes allergiques au Shoegaze ou au Post-Core, sans doute vaudra t'il mieux passer votre chemin car B.U.S met en avant davantage que d'autres ces divers versants pour créer un Post-Black Metal mélancolique, pas forcément agressif mais plutôt mélodieux. 

Personnellement je suis bien rentré dans cet univers qui doit autant (ou plus) aux Cure ou a Mogwai qu'àu Black. Le groupe va d'ailleurs plus loin en faisant une reprise du défunt petit pro…