Articles

Affichage des articles associés au libellé gothic metal

Review - Blut Aus Nord - Disharmonium - Undreamable Abysses - 2022 - Debemur Morti Productions - Avant-Garde Black Metal - French / English Text

Image
  BLUT AUS NORD Disharmonium Unbreakable Abysses 2022 Debemur Morti Productions Avant-Garde Black Metal  Le silence après du Mozart, c'est toujours du Mozart...Voici venir le retour tant attendu des théoriciens de l'esthétisme dément, les dieux vivants de l'univers hallucinogénique...Blut Aus Nord...Le Silence après Blut Aus Nord c'est toujours du Blut Aus Nord... Disharmonium - Undreamable Abysses by Blut Aus Nord Vindsval et ses acolytes continuent leur oeuvre de déconstruction radicale du black metal tout en restant l'une des formations primordiale du genre. Après un Hallucinogen pêtri de rock progressif et un retour à la noirceur au travers du projet Forhist, BAN revient à son talent fou pour l'atonalité, les guitares dissonantes, les voix fantômatiques dans le mix (plus fantômatiques que jamais d'ailleurs), des blast beats fulgurants à de longs moments ambient futuristes dignes d'une BO de Tarkovski. BAN fait de la musique, pas simplement du black m

Review - French +English Text - Lux Incerta - Dark Odyssey - Season Of Mist/Klonosphere/8Gods - Doom/Death/Gothic Metal

Image
  LUX INCERTA Dark Odyssey 2022 Season Of Mist/Klonosphere/8Gods Doom/Death/Gothic Metal Sortie le 8 Avril For Fans of Paradise Lost, My Dying Bride, Anathema, Iron Maiden, Cathedral Encore un trio français qui vient percuter nos certitudes dépassées : oui, le rock et le metal français ont le vent en poupe et non, le rock et le metal ne sont pas des genres dépassés réservés aux clients d'Ehpad, qu'on se le dise ! C'est du côté obscur que nous attend Lux Incerta, cette lumière incertaine, plutôt porteuse de ténèbres, qui nous renvoie vers les meilleurs moments des Peaceville Three (Paradise Lost, Anathema, My Dying Bride) avec un doom bien lourd et mortuaire, encore alourdi par un death metal aux riffs épais et des growls hargneux qui viennent se confronter à des vocaux mélodiques et mélancoliques de toute beauté. L'ambiance gothique du disque est parfaitement rendue sur la belle pochette signée Marianne Blanchard. Sept titres (dont le premier dépasse les 15 minutes !) d

Book Review - Il N'y Aura Pas de Célébration, l'histoire officielle de Paradise Lost - David E.Gehlke - Traduction Emilien Nohaïc - Editions des Flammes Noires - 2021

Image
  IL N'Y AURA PAS DE CELEBRATION L'histoire Officielle de Paradise Lost David E.Gehlke Traduction d'Emilien Nohaïc Préface de Karl Willets (Bolt Thrower, Mémoriam) 2021 Editions des Flammes Noires 25 € Il n'y aura pas de célébration ? Pourtant cet ouvrage de l'américain David E.Gehlke sur les si britons Paradise Lost peut apparaître comme un juste hommage au courage artistique de la formation culte d'Halifax, à l'ouest du comté du Yorkshire anglais.  Un courage qui a pu sembler à une certaine époque, quasiment suicidaire. Le livre retrace, avec la complicité des membres du groupes, plus de trente ans de parcours, depuis 1988 et les premiers pas de cette bande de fans de death metal ayant un batteur qui n'arrive pas à jouer assez vite et créant donc un death metal lourd et sombre, devenu doom dans sa rythmique. Le death/doom à l'anglaise est né : les trois de Peaceville (trois groupes ayant signé sur le label anglais, Paradise Lost, My Dying bride et

Review - My Dying Bride - Macabre Cabaret - 2020 - Nuclear Blast - Doom Metal

Image
 MY DYING BRIDE Macabre Cabaret 2020 NUCLEAR BLAST Sorti le 20 Novembre Doom Metal Après un "Ghost Of Orion" qui n'est pas loin d'avoir fait l'unanimité, My Dying Bride nous prouve une fois de plus que l'inspiration est bien là en ce moment avec cet Ep trois titres absolument magistral... My Dying Bride, trois mots qui, depuis le début des années 90 résonnent puissamment dans le coeur de ceux qui, tel votre serviteur, ont été touchés profondément par le doom metal à la fois funéraire et romantique des anglais. Et puisque je parle de romantisme, c'est bien ici à l'époque la plus romantique du groupe que je pense en écoutant ce "Macabre Cabaret". Le titre éponyme, s'étirant majestueusement sur dix minutes rappelle forcément les atmosphères envoûtantes d'un "Angel Of The Dark River", tout en ayant la grâce et la qualité sonore et musicale du dernier album en date. Gothique, My Dying Bride ne renonce pas ici au retour de ses inf