Articles

Affichage des articles associés au libellé melinoë

Review - ARAN ANGMAR - Black Cosmic Elements - French+English Texf - Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist - 2021 - Black/Death Metal

Image
  ARAN ANGMAR Black Cosmic ELements 2021 Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist Black/Death Metal Black Cosmic Elements by Aran Angmar Aran Angmar, groupe aux racines internationales, n'est pas loin de pouvoir être considéré comme un "supergroupe" du metal extrême avec à son bord Lord Abagor (chant + Basse, néerlandais et ancien de Dunkelnacht et actuel Saille, sa grosse voix death caverneuse m'enchantant les esgourdes) ; Maahes (Guitare + Basse, le grec de la bande) ; Michiel Van der Plicht (batterie, également membre des énormes Pestilence). Le groupe aurait été rejoint (selon Metal Archives) par l'italien Vinterskog à la basse cette année, mais cela n'est pas indiqué sur la fiche de presse du groupe. Toujours est-il que ces démons internationaux sont basés en Italie où a été enregistré ce Black Cosmic Elements. Un album, qui, a défaut d'être d'une grande originalité (ce n'est pas leur but) va ravir les nostalgiques de Dissection (p

Review - AKHLYS - Melinoë - 2020 Debemur Morti Productions - Grandiose Black Metal - FRENCH & ENGLISH TEXT - Le Scribe Du Rock

Image
  AKHLYS Melinoë 2020 Debemur Morti Productions Melinoë by Akhlys Troisième album en dix ans pour les américains d'Akhlys. Ayant d'abord trempé leurs guêtres dans le dark ambient, c'est désormais dans un black metal furieux et grandiose que s'épanouissent ces ressortissants du Colorado. La preuve avec "Mélinoë", splendide nouvel opus prête a fondre sur vous comme le rapace sur sa proie. Colérique et grandiose, le black metal épique d'Akhlys s'inscrit dans les traces macabres de ses compatriotes Nighbringer, mais aussi le côté le plus black metal de Blut Aus Nord (la série des What Once Was Liber) pour nous donner un résultat qui donne le vertige et la nausée, a cheval entre un metal noir impitoyable et guerrier et son versant plus expérimental, avec des riffs venus d'outre espace. Pour tous ceux qui pensent que le black metal est mort, une écoute de ce  Mélinoë  s'avère indispensable : quand un groupe garde la conviction et la hargne nécessaire