Articles

Affichage des articles associés au libellé Grindcore

Review - Néfastes - Scumanity - 2021- Source Atone Records - FRENCH +ENGLISH TEXT - Brutal Black Metal Old School

Image
NEFASTES Scumanity 2021 Source Atone Records Brutal Black Metal Old School Le Saviez-vous ? Avant de devenir un des fers de lance de la nouvelle scène brutal death/grind, les français de Benighted ont débuté leur carrière avec un album profondément ancré dans le black metal ultra violent et noir. Déjà, cependant, les influences death et grind du groupe se faisaient jour, renforçant encore l'agressivité de leur musique et cet effet coup de boule qui les a popularisés. Ce premier album était éponyme, et vous pouvez l'écouter sur Youtube pour vous faire une idée. Mais alors, qu'est ce qui amène, presque vingt ans après ce premier album, le chanteur Julien Truchan à s'acoquiner avec deux ex-Benighted (Liem N'Guyen et Olivier Gabriel, tous deux guitaristes) pour lancer ce missile qu'est le premier album de Néfastes, renouant du même coup avec un brutal black metal d'une rare violence ? Nous le saurons prochainement dans une interview que j'aurai avec le group

Interview avec/with WARSIDE : The Death War is Coming ! - FRENCH + ENGLISH TEXT - Death Metal/Grindcore - Lyon - Le Scribe Du Rock

Image
The enemy inside by WARSIDE Ce qui impressionne chez les lyonnais de Warside c'est d'abord cette capacité à faire parler la poudre ! Leur death metal agrémenté de grind et de passages slam épais comme un brouillard sans fin sur la Tamise vous fait l'effet d'un coup de boule dont on ne se réveille pas. Ce serait pourtant dommage de s'arrêter uniquement a la capacité du groupe a tout défoncer : derrière ce déferlement de violence se cache d'excellents musiciens (des riffs qui tuent !) et l'atmosphère de haine dégagée par leur album The Enemy Inside est tout bonnement stupéfiante ! Allez, on en cause avec Thomas (chant) et Jérôme (guitare)... “we did not fight the enemy; we fought ourselves. And the enemy was in us”, extrait du monologue de Charlie Sheen dans Platoon et sample de fin pour nos lives!" Salut Warside ! Merci de répondre a mes questions...Pouvez vous vous présenter aux lecteurs ? Salut, et tout d’abord merci à toi de nous accorder cette int

Review - Warside - The Enemy Inside - 2020 - death metal/grindcore - French + English Text

Image
The enemy inside by WARSIDE  WARSIDE The Enemy Inside Autoproduction Death Metal/Grindcore Vous venez de passer de mauvaises fêtes de fin d'année et vous avez les boules contre l'humanité ? Mamie ne vous a pas offert le cadeau que vous vouliez et vous n'arrivez pas a le revendre sur Ebay et ça vous met la haine ? Pas de soucis ! le Docteur Scribe vous prescrit l'écoute illimitée du premier Ep des lyonnais de Warside, condensé de brutalité et de vélocité haineuse en mode brutal death/grindcore ! Avec a son bord deux membres du groupe de thrash metal Skox, deux anciens Hemerah, groupe de death lyonnais ayant sévi le temps d'un Ep en 2009, le gang n'a rien de postiche ! (oui je sais, jeu de mots de haute volée !). Les cinq titres (six en comptant l'intro) proposés ici sont une rafale d'Ak-47 qui fait sauter notre boîte crannienne et défonce nos tympans pour un effet définitif ! Citant comme influences de joyeux drilles comme Aborted, Misery Index ou Vomito

Review - Scour - Black - EP - 2020 - Nuclear Blast - Grinding and thrashing black metal - French and English Text

Image
Black EP by Scour   SCOUR  BLACK 2020 NUCLEAR BLAST Grinding and Thrashing Black Metal Sortie le 27 Novembre 2020 On connait depuis longtemps la passion que Phil Anselmo porte au black metal. Il s'était déjà illustré dans le passé avec Christ Inversion ou Viking Crown (avec son pote Killjoy (RIP) de Necrophagia), la fondation de Scour en 2015 ne fut donc pas une réelle surprise. Pourtant, a l'occasion de la sortie de ce troisième EP du groupe, le sobrement nommé "black" on va voir qu'il serait réducteur de ne voir que du black metal dans la musique de ces terroristes sonores. Si les premières sorties du combo (a commencer par le premier EP "Grey") donnaient   a entendre un black metal primitif et brutal, cette fois l'ami Phil y adjoint des influences plus grindcore (jolis cris de porcinet et morceaux très courts) ou Thrash (les riffs lorgnent souvent de ce côté là). Six titres en moins de seize minutes, pour une rasade de violence musicale sans aucu

Review - Tortured - The Limb Collector - 2020 - Comatose Music - Brutal Death Metal/Grindcore - FRENCH + ENGLISH TEXT

Image
 TORTURED THE LIMB COLLECTOR 2020 COMATOSE MUSIC BRUTAL DEATH METAL/GRINDCORE Si vous aimez les sensations fortes, le brutal death mixé a du grind bien saignant, les vocaux extrêmes et les blast-beat qui égorgent alors Tortured est fait pour vous ! Parfaite illustration avec ce promo deux titres nommé The Limb Collector et qui annonce de bien bonnes boucheries a venir ! Groupe naturellement international, Tortured est composé du français Flo Butcher (aux borborygmes devant micro) (également présent dans les excellents Balance Of Terror et autres Relics Of Humanity), de l'espagnol Oscar Ortega (guitares et basse) (également membre émérite de Molecular Fragmentation et Scatology Secretion, entre autres...) et du russe Roman Tyutin (à la moissonneuse batteuse) (également de la partie dans Scatology Secretion avec Oscar). Bref, trois dignes représentants du grind le plus extrême comme du brutal death le plus briseur de nuques. Alors pas de surprise a l'écoute de ces deux titres : l

LES CROCS DU SCRIBE 100 % CENTURY MEDIA RECORDS ! FRENCH AND ENGLISH TEXT ! WITH NAPALM DEATH, NECROPHOBIC, OCEANS OF SLUMBER,

Image
  NAPALM DEATH - NECROPHOBIC - OCEANS OF SLUMBER  NAPALM DEATH Throes Of Joy In The Jaws Of Defeatism 2020 Century Media Napalmcore Comment, quand on va souffler ses quarante bougies dans un an, que l'on a toujours navigué dans les eaux fangeuses et extrêmes du grindcore, mâtiné de death metal ou d'un tas d'autres choses, que l'on sort son quinzième album (plus des kilos d'Eps et de splits), rester pertinent, frais, et apporter une touche innovante a sa musique ? Vous avez deux heures ! Mais un indice : on parle bien sûr de Napalm Death. Nous n'allons pas remonter le temps jusqu'aux premiers soupirs de la mort au napalm en 1981, mais simplement situer sur une carte imaginaire un point important : en 2015, les gars de Birmingham, UK, donnaient un bel album au monde, plein de leur fureur habituelle mais rendu palpitant par des ajouts post-punk et industriels qui ont toujours plus ou moins trotté dans la tête des anglais, ressortant ça et là. Cet album se nomme