Articles

Affichage des articles associés au libellé POST DEATH METAL

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

NEW REVIEW - DSM - ELEVATIONS - 2020 - POST DEATH METAL

Image
Elévations by DSM DSM Elévations 2020 DSM ou Delicate Sound of Murder, est un groupe venu de Lorraine, qui sort avec ce  Élévations   un deuxième album composé d'un metal extrême moderne, piochant aussi bien dans le deathcore, le death metal que le black metal... Bien que je ne sois pas un grand amateur de sonorités "modernes" ou plutôt "post-modernes", je me suis intéressé au cas de ces jeunes gens car, comme toujours, même si ce n'est pas à priori ma tasse de thé, je relève toujours des exceptions à la règle, et des groupes qui transcendent le truc. Et DSM fait bien partie de cette catégorie, qui, au milieu d'un tripotée de groupes plus insipides les uns que les autres, refourguant toujours la même camelote sans état d'âme (sans âme ?) avec un son manufacturé. Bien que la production soit ici très sage et axée sur la puissance, elle n'est pas non plus lisse au point de rendre la bête inoffensive. Non, ce que j'ai apprecié dans cet album, ce