Articles

Affichage des articles associés au libellé ars moriendi

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

Français/English Interview - LA SINGULIÈRE NOIRCEUR D'UN ASTRE - Interview avec ARS MORIENDI

Image
La solitude du pieux scélérat by ARS MORIENDI Entretien avec ARSONIST Bonjour Arsonist ! Merci à toi de répondre à mes questions. Ars Moriendi existe depuis maintenant presque 20 ans. Comment s'est fondé ce projet et quels étaient tes objectifs à l'époque ? Effectivement j’ai commencé à travailler sur Ars Moriendi en octobre 2001 suite à l’arrêt de Solipsis, projet Black/Death mélodique que je partageais avec un ami et avec lequel nous avions enregistré 2 démos. Au départ Ars Moriendi devait être un projet Dark/Ambient d’inspiration médiévale, mais dès la première démo, Extrême Onction, quelques riffs étaient déjà présents. Le projet est cependant resté totalement instrumental jusqu’au 2e album (Rois des ombres) avant que des bribes de chant black ne fassent leur apparition sur Venefica en 2003.  Au cours des premières années, Ars Moriendi se démarquais déjà par une approche originale. Mon choix était de faire une musique épique et sombre sans m’imposer d