Articles

Affichage des articles associés au libellé atmospheric black metal

Review - ARAN ANGMAR - Black Cosmic Elements - French+English Texf - Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist - 2021 - Black/Death Metal

Image
  ARAN ANGMAR Black Cosmic ELements 2021 Ellie Promotion/Time Tombs Production/Season Of Mist Black/Death Metal Black Cosmic Elements by Aran Angmar Aran Angmar, groupe aux racines internationales, n'est pas loin de pouvoir être considéré comme un "supergroupe" du metal extrême avec à son bord Lord Abagor (chant + Basse, néerlandais et ancien de Dunkelnacht et actuel Saille, sa grosse voix death caverneuse m'enchantant les esgourdes) ; Maahes (Guitare + Basse, le grec de la bande) ; Michiel Van der Plicht (batterie, également membre des énormes Pestilence). Le groupe aurait été rejoint (selon Metal Archives) par l'italien Vinterskog à la basse cette année, mais cela n'est pas indiqué sur la fiche de presse du groupe. Toujours est-il que ces démons internationaux sont basés en Italie où a été enregistré ce Black Cosmic Elements. Un album, qui, a défaut d'être d'une grande originalité (ce n'est pas leur but) va ravir les nostalgiques de Dissection (p

Review - Inherits The Void - Mémoires - French & English Text - Atmospheric Black Metal/Post Black Metal - Le Scribe Du Rock

Image
Mémoires by Inherits The Void   INHERITS THE  VOID Mémoires 2021 Autoproduction Post-Black Metal Ce qui est compliqué avec l'étiquette "post-black metal" est qu'elle représente des groupes qui n'ont que peu de rapports entre eux, que soit qualitativement ou au niveau du style. Vous aviez peut-être déjà découvert Inherits The Void dans l'interview qu'Antoine, seul maître a bord, m'avait donné dans le Scribe ( INTERVIEW INHERITS THE VOID ) auquel cas vous savez déjà que le jeune homme nous vient d'Auvergne et nous propose une musique à la fois atmosphérique et complexe, basée sur des riffs riches et marquants. Son premier EP Mémoires est une vraie réussite et place le one-man band sur la liste de ceux pour qui on a envie de dire : "Quoi ? Il n'est pas encore signé sur un label ?" Mémoires, donc, ce sont six titres qui vous emmènent en voyage dans des paysages contrastés, parfois mélancoliques, ou plus sombres, et parfois la violence gu

Review - Idolos - Naa - 2021 - EP - Non Possi Mori Records - Atmospheric Scifi Black Metal

Image
 IDOLOS  Naa 2021  Atmospheric Cosmic Black Metal  Non Posse Mori Records Sortie en Mai 2021 Idolos avait marqué les esprits avec la sortie de son premier EP Ahi Cab en 2020, a commencer par celui de votre Scribe préféré. Leur black metal atmosphérique, a cheval entre tradition old-school, innovations post et univers science fiction assumé et développé m'avait laissé penser que nous avions affaire avec un jeune groupe français qui avait quelque chose a dire et à faire entendre. Voici d'ailleurs ce que je disais en conclusion de ma chronique de Ahi Cab publiée en Septembre 2020 : " Ahi Cab s'avère une excellente carte de visite pour un groupe prometteur, vecteur d'un black metal moderne et intelligent, musicalement riche, et que l'on se languit de voir grandir !" Voici donc le retour de ces vénusiens adeptes du Popol Vuh maya pour la livraison d'un nouveau message a destination de notre terre en danger de mort imminente : son nom est Naa. S'agit-il

Review - Suicidal Madness - Vestiges d'une ère - 2021 - Le rêve de Molasar - Wolfspell Records

Image
 SUICIDAL MADNESS Vestiges d'une ère  EP Le Rève de Molasar / Wolfspell Records 2021 DSBM J'avais déjà beaucoup aimé le 3ème album des isérois de Suicidal Madness ( Dégénérescence) qui mixait avec talent un black metal atmosphérique et des penchants nettement plus DSBM. Entre temps, Psycho (guitare) a sorti l'excellent projet de dark ambient Inexistence (dont j'ai parlé ici et pour lequel j'ai aussi réalisé une interview de psycho) et c'est donc avec grand plaisir que je retrouve Suicidal Madness sous la forme d'un EP de 6 titres : Vestiges d'une ère... Un EP qui a la particularité de n'être composé que d'anciens titres réenregistrés pour fêter les dix ans du groupe ! Vous trouverez en bas de page les liens vers l'interview de Suicidal Madness, celle d'Inexistence, ainsi que vers les chroniques correspondantes...Pierre, le Scribe Alors même si nombre de sorties en black metal et dsbm me paraissent souvent insignifiantes, je savais par ava

Review - Tenebrisme - Tenebrisme - Atmospheric Ambient Black Metal - French + English Text - Le Scribe Du Rock

Image
  TENEBRISME Tenebrisme 2020 Atmospheric Ambient Black Metal Ceux qui lisent le Scribe régulièrement le savent : j'apprécie particulièrement la musique noire de Vendée distillée avec élégance par Marignan Quinze Cent Quinze sur son projet Ambient Doom Etna, dont j'ai chroniqué plusieurs albums, et pour qui j'ai réalisé une interview. (cf : liens en bas de page). Voici maintenant revenir le musicien pour un projet toujours solo et DIY mais davantage orienté black metal. Tenebrisme est né de cette volonté d'ancrer le travail de l'artiste dans cette dimension, tout en gardant la patte profondément atmosphérique et ambient qui m'a tellement plu chez Etna... Ainsi, ce premier album (ou Ep, peu importe) de cinq titres est effectivement davantage porté sur la noirceur et les accélérations que ce que fait Etna, mais on retrouve pourtant cette touche presque méditative et apaisante de l'ambient que porte l'autre projet. Qu'il joue vite ("Te") ou plu

NEW REVIEW - FRENCH + ENGLISH TEXT - OAK - ABATTOIR - FEU FOLLET PRODUCTIONS - 2020

Image
Abattoir by Oak OAK Abattoir Feu Follet Productions 2020 Si vous lisez régulièrement le Scribe, vous connaissez mon affection pour ce projet atypique qu'est OAK. Un black metal dépressif qui sait s'extraire des carcans rasoirs du dsbm devenu générique. C'est pourquoi il est plus que logique qu'après Ascèse et Judas , deux albums que j'ai beaucoup aimé (voir les liens en bas de page) j'en vienne a parler du tout nouveau LP, Abattoir.   Encore une fois je me suis vraiment plu a retrouver l'univers si personnel de ce one-man band, avec la voix "de palais" spécifique de Oak, et ces titres profondément émotionnels (entendre pas comme cette fournée de groupes de DSBM qui cherchent plus les petites culottes qu'un exutoire). Encore une fois je ne suis pas déçu par la nouvelle fournée du français. Oscillant entre tradition black metal burzumienne ("le dernier soupir") et recherches beaucoup plus originales et personnelles (le trip hop dépress

NEW REVIEW - IDOLOS - AHI CAB - 2020 - ATMOSPHERIC SCIFI BLACK METAL

Image
Idolos - Ahi Cab EP by Idolos "Derrière le groupe IDOLOS se cachent deux entités vénusiennes qui ont pris l’apparence physique de NnK et MgRcH. NnK s’occupe de la transcription visuelle et vocale du message (œil et bouche), MgRcH s’occupe de sa mise en musique (oreilles).  « Nous avons pris possession des corps de NnK et MgRcH pour bénéficier de leur savoir-faire en matière de composition terrienne en général et de « black metal » en particulier. Nous les avons sélectionné, et apprécions leurs hygiène de vie. Nous sommes venus délivrer un message aux Terriens qui se livrent à leur propre autodestruction. Nous essayons de les reconnecter à leur passé à travers différents récits cosmogoniques pour assurer leur avenir. « L’homme de l’avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue ». Les trois premiers Ep que nous allons proposer vont chercher à reconnecter l’Humain au Popol Vuh maya et aux enseignements dispensés aux Mayas par le peuple de Venus. »  Influences musicales : D’apr

REVIEW - RAVEN THRONE - THE RETURN (THE CHRONICLES OF THE SERPENT DARKNESS) - ATMOSPHERIC BLACK METAL FROM BELARUS

Image
  RAVEN THRONE Viartannie (Chroniki Źmiainaj Ciemry) /The Return (The Chronicles of the Serpent Darkness) sortie le 18/09/2020 Vous connaissez Raven Throne ? Moi je ne les connaissais pas jusqu'à récemment. C'est pourtant un groupe oeuvrant depuis 2004, venant de Biélorussie, et déjà auteur de six albums (quand même !). C'est à propos du septième que je vais vous entretenir. Un groupe pratiquant un black metal classique, empreint d'influences norvégiennes 90's revendiquées... En tout cas c'est ce qu'ils annoncent sur leurs supports de com. Parce qu'en vérité, si on ne peut pas nier l'influence des riffs venus du grand nord au siècle dernier, il serait extrêmement limitatif de penser que Raven Throne est uniquement un nouveau clone (de plus !) de Darkthrone, Mayhem ou Burzum. D'ailleurs, si je peux me permettre, je leur conseille de modifier cette com et de ne pas se mettre dans une case aussi restreinte alors que leur musique, elle, ne l'est