Articles

Affichage des articles associés au libellé doom extreme

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

Ataraxie : Interview Doom Extreme !

Image
Alors que certains groupes se contentent de reproduire un même schéma d'album en album, d'autres creusent toujours plus profond dans les méandres de leur créativité. Ataraxie fait partie de ces derniers, et nous livrent à chaque fois un album dont on se dit qu'ils ne peut pas être encore plus extrême dans sa lourdeur et sa noirceur que le précédent...Et pourtant, ils viennent encore de nous donner tort avec "Résignés" absolument abyssal...Explications... Bonjour Ataraxie. Vous êtes nés en 2000 à Rouen, en Normandie. Pouvez vous nous rappeler les conditions d'émergence du groupe ? Ataraxie est né sur une idée de Jo, chanteur/bassiste du groupe, au moment du split de son ancien groupe de Black Metal, Reign of Evil. A l’époque, il écoutait déjà beaucoup de Doom, et il s’est mis en quête de musiciens pour jouer ce style. Nous nous sommes tous rencontrés par l’entremise d’un disquaire Metal qui existait dans notre ville, et après quelques mois de stab