Articles

Affichage des articles associés au libellé eminem

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

D'Eminem à l'Emo-rap, qu'est-ce qui a changé ?

Image
Eminem : et le rap changea... Eminem, lors de son arrivée dans les années 90 (1996 précisément pour un premier album, infinite , qui ne trouvera pas son public) a totalement changé la donne. Premier rapper blanc a être pris au sérieux depuis les Beastie Boys (on n'évoquera pas Vanilla Ice par politesse), il débarque avec un tube hallucinant : My name is en 1999, tiré d'un album tout aussi dingue The slim shady lp, produit par l'immense Dr Dre. Eminem apporte une agressivité hardcore empreinte de rock dans le son et l'attitude. Des paroles violentes, obscènes, font parler de lui et le transforment en phénomène. Les haters des débuts ne vont pas résister à la tornade : ce rapper a un flow monumental et ses instrus tuent tout ce qui bouge.  En l'an 2000 sortira son chef d'oeuvre : The Marhall Matters Lp , au sein duquel des titres extraordinaires comme Stan, Kim, The way i am et autres Kill you remportent un succès phénoménal sur fond de sonorités som