Articles

Affichage des articles associés au libellé nawiht

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

Review - Hermitage - Nawiht - Epic Black Metal - The Ritual Productions/Werewolf Promotion - 2020 - French + English Text

Image
  HERMITAGE Nawiht 2020 The Ritual Productions/Werewolf Promotion Epic Black Metal Les britanniques d'Hermitage jouent dans la cour des grands, avec un black metal païen, épique et mélodique, qui n'est pas sans rappeler les riches heures d'un Graveland ou la majesté guerrière d'un Bathory... Nawiht et ses 5 titres fut une belle façon pour les anglais de clôturer l'annus horribilis 2020... Porté par un équipage composé de deux labels réunis pour l'occasion, The Ritual Productions (que vous connaissez bien si vous lisez souvent le Scribe) et Werewolf Promotion, le nouveau méfait d'Hermitage se découpe donc en cinq pièces majestueuses, aux mélodies luxuriantes, sur un tempo généralement plutôt "mid" et même relativement lent, mais capable aussi d'embardées a grande vitesse, ce qui donne cet aspect "épopée" cher aux païens payant leur tribut au seigneur Quorthon. Tout commence par "Revenge", sa voix de gargouille façon Rob Darke