Articles

Affichage des articles associés au libellé interviews rock

LOIN DES HOMMES, LA TRANSCENDANCE - INTERVIEW AVEC BROUILLARD - FR/ENG - ATMOSPHERIC/ASTRAL BLACK METAL

Image
BROUILLARD - Brouillard by TranscendanceAu final, quoi de plus actuel et vibrant que le Brouillard. Cette sensation de ne pas voir plus loin que devant nous.  Ce sentiment de marcher sans fin vers l'inconnu. Pourtant il n'est pas ici question du brouillard contemporain, de cet écran de fumée que l'on agite pour nous diviser et nous disperser, nous désinformer. Que ce soit avec Brouillard ou J'ai Si Froid, avec son label Transcendance aussi, l'entité féminine connue sous le nom de Brouillard nous propose un voyage atmosphérique au pays de la rencontre avec soi-même. Quitte a s'éloigner des hommes (au sens "humain") pour gravir les Everests mentaux ou physiques pour mieux se rapprocher de ce soi que l'on a perdu en cours de route dans cette société matérialiste et "court-termiste" où l'humain n'est plus qu'une variable d'ajustement. Avec Brouillard retrouvez le plaisir des sensations, de la morsure du froid à la brûlure de …

INTERVIEW ((S.O.S)) Metal théâtral/Fusion Hard Rock Psychédélique groovy !

Image
INTERVIEW (((SOS)))

(((S.O.S))), malgré les parenthèses, n'a pas de rapport, même lointain, avec les papes du Drone Metal Sunn(((o))). Non, ce nouveau groupe français dont le premier album verra le jour en 2019 vise nettement plus du côté d'un Shock Rock fortement "métallisé" tout en gardant un "groove" qui réchauffe en ces mois d'hiver. Ayant un spectre musical rappelant les belles années de la scène Fusion des années 90 (Faith No More, Suicidal Tendencies) mais aussi un Hard Rock modernisé mêlé à du psychédélisme vintage, bref, un de ces groupes "melting-pot" qui réussissent à réunir des éléments apparemment disparates pour un résultat assez étonnant : de vraies chansons, avec des refrains qui s'accrochent au cerveau directement (à la manière d'un Ghost) et des musiciens qui maîtrisent leur propos à merveille...A mon avis, un album à suivre de très près en 2019, mais laissons la parole à Sista 777 Whyte, membre émérite de ces joyeux…

FRENCH METAL : Interview d'Arno Strobl (Freitot, Carnival in Coal, We All die Laughing, 6:33)

Image
ARNO STROBL


Bonjour Arno, et tout d’abord un grand MERCI d’avoir accepté de répondre à quelques questions pour « le scribe du rock » c’est vraiment cool de ta part. De plus, avec ton accord, cette interview sera aussi reproduite dans mon prochain livre « Scum, une histoire du Grindcore » au Camion Blanc, dans lequel je réserve un chapitre à Carnival In Coal. Commençons donc par le commencement. Tu fondes Carnival In Coal en 1997 à Amiens, c’est bien ça ? Ton camarade de jeu estAxel Wursthorn, qui se charge des instruments alors que tu fais plein d’acrobaties au micro. Peux-tu nous parler un peu de vos premiers projets, House Of Wax et Extravaganza ? Notre première démo (Sramik) est sortie en 1997, mais l'idée de Carnival est née en 1995. Auparavant, Axel et moi avions effectivement fondé consécutivement House Of Wax et Extravaganza. House Of Wax était un groupe de fusion/thrash influencé par toute la scène de l'époque (Faith No More, Mindfunk, Suicidal Tendencies, Mordred et bien…