Articles

Affichage des articles du novembre, 2018

Review - French + English - OWL CAVE - BROKEN SPEECH - 2021 - Time Tombs Production/Ellie Promotion/Season Of Mist - Black Metal/Noise/Avant-Garde

Image
 OWL CAVE Broken Speech 2021 Time Tombs Production/Ellie Promotion/Season Of Mist Black Metal/Noise/Avant-Garde Owl Cave, groupe (ou plutôt one-man band) de S., est originaire de Paris, et nous propose, avec ce premier album nommé Broken Speech un long titre de 43 minutes décomposé en six parties d'un black metal moderne, dissonant, mâtiné de sludge, de noise et de passages ambient, pour un résultat des plus détonnants. Broken Speech by Owl Cave Mis en lumière par un artwork signé du grand Dehn Sora cette oeuvre/monolithe composite est le fruit de trois ans de travail acharné, trois ans qui ont permis à Owl Cave d'émerger de l'ombre, tout en continuant à y demeurer. Un album fascinant, où les guitares se font particulièrement grasses et lourdes, graves comme dans le post-metal le plus poussé, et c'est là aussi que Owl Cave trouve son originalité. D'étranges sons, samples vocaux, bruits électroniques et autres viennent se superposer tout du long de cette écoute, tand

LES CROCS DU SCRIBE NUMÉRO 7 : NATURE MORTE/INSATIABILIS TENEBRARUM SITIS (SPLIT)/ BOVARY/IN MORTIS VERITAS

Image
BLACK METAL, UNDERGROUND METAL CHRONIQUES Bonjour chères Scribeuses et chers Scribeurs. En ces temps incertains et peu amènes où gilets jaunes et gouvernement nous rejouent "En Attendant Godot" et où l'hiver s'installe partout avec ses particularismes (aie mes rhumatismes, kof kof dit la toux, atchoum etc.) et son ambiance pré-apocalyptique, c'est tout naturellement que votre Scribe préféré vous a concocté un menu certes apolitique mais plutôt hivernal. Dans ce numéro 7 vous allez trouver de l'underground, du Black Metal, des groupes en devenir, d'autres ayant déjà un passé culte, avec un vrai souci de pousser à la découverte et à la curiosité de ma part. Ainsi de Nature Morte et son Post-Black Metal gris comme la cendre mais pas pour autant relégable à la catégorie "hipster" car habité d'un profond psychédélisme noir dû aux différentes influences rock et post-hardcore des parisiens, nous irons ensuite taquiner les ténèbres avec le &q

Black Metal Writer ? An interview with Dayal Patterson

Image
AN INTERVIEW WITH DAYAL PATTERSON  ENGLISH VERSION AND VERSION FRANÇAISE Hello Dayal, and first, let me thank you for agreeing to answer my questions.  Can you introduce yourself to our readers? Thank you for the interview and interest. I’m not very good at introductions, but here goes: I am a writer and occasional photographer and designer and I am also the founder of Cult Never Dies, a publishing house and merchandise company dedicated to black and underground metal and cult art. As a writer and a journalist (Terrorizer, Metal Hammer, Decibel) you were already passionate by Metal and Music. What led you to write books, and in particular about Black Metal? The original motivation to write that first book was simply to try and set the record straight, so to speak, regarding the history of black metal. In the mid to late 00s it seemed that an increasing number of people were writing books and articles and making documentaries about black metal, and most,

Grindcore to the bone : interview with PIG DESTROYER

Image
PIG DESTROYER GRINDCORE BAND INTERVIEW : Interview with Blake Harrison (noise/samples) ENGLISH VERSION/VERSION FRANÇAISE You were originally created by Scott Hull (Agoraphobic Nosebleed, Anal Cunt) and JR Hayes (Enemy Soil) in year 1997. Some consider you’re one of the biggest bands of the second wave of Grindcore. How do you see this period today ? What was your purpose ? Your biggest influences ? I think grindcore in general is making a comeback. With the internet being what it is, there’s more accessibility to more underground music. As far as Pig Destroyer is concerned, we never set out to be “big”, just kind of wanted to make music for us. As fat as our influences, that’s a very broad range. There’s a lot of Melvins and Assück in our music. After two split-albums (with Isis and Orchid) in 1997, you delivered a very intense first demo with John Evans on drums. At this time, what was your mindset ? Did you plan to become the most ferocious grind act ever ? Aga

LES CROCS DU SCRIBE NUMÉRO 6 : BEHEMOTH/KAINSMAL/THE FUNDAMENTAL WISDOM OF CHAOS

Image
LES CROCS DU SCRIBE NUMERO 6 : BEHEMOTH/KAINSMAL/THE FUNDAMENTAL WISDOM OF CHAOS   Chères Scribeuses, chers Scribeurs, alors que l'automne fraîchit, semblant préparer le blanc lit de l'hiver, et que les gilets, même jaunes, ne suffisent plus à protéger du frimas, voici de quoi vous réchauffer avec cette nouvelle cargaison de victuailles pour l'âme. Au programme aujourd'hui : le dernier album controversé de Behemoth , qu'en penser ? ; l'underground français regorge de perles insuffisamment mises en lumières, Kainsmal en fait partie (merci quand même aux copains de Metallian , et en particulier l'excellent Laurent Lignon de les avoir chroniqués dans leur dernier numéro) et nous en parlons, parlez-en autour de vous ! ; Enfin, une découverte, celle de The Fundamental Wisdom of Chaos , quasi-one woman band de la remarquable chanteuse Sab Elvenia, déjà remarquée sur le premier album traumatisant de Demande à la Poussière...Prêts pour l'embarquement ?

LES CROCS DU SCRIBE N°5 ARYOS/AEVANGELIST/DEAD CAN DANCE

Image
LES CROCS DU SCRIBE NUMERO 5 : ARYOS/AEVANGELIST/DEAD CAN DANCE Salut les musclé(e)s ! ça va ? Bienvenue dans cette cinquième fournée/fournaise bien éclectique des "Crocs du Scribe". Éclectique, oh ben oui et sacrément sacrebleu de Jean-Foutre ! Au menu rien de moins que Aryos, groupe françois de Black Metal particulièrement occulte et original ; Aevangelist et leur dernière livraison venue d'une autre dimension où coexistent Death/Black Metal et industriel ambient effrayant et enfin, faut-il les présenter ? les dieux vivants de Dead Can Dance pour leur dernière petite merveille mythologique qui s'apprivoise plus doucement que d'habitude. On peut dire qu'il y en a pour tous les goûts ! Bon, j'ai hésité à chroniquer le dernier Christine and the Queens et....ben non j'ai pas hésité en fait. Je vous souhaite donc une belle lecture, une bonne découverte d'Aryos et de prendre des nouvelles de vos idoles des jeunes comme disait Charles Aznas