Articles

Affichage des articles associés au libellé espagne

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

REVIEW - MOLBOL - V - RAW BLACK METAL - ESPAGNE - THE RITUAL PRODUCTIONS - 2020

Image
V 2020 THE RITUAL PRODUCTIONS RAW BLACK METAL  Tu en as marre des groupes "propres" comme Mgla qui distillent un Black Metal certes bien foutu mais qui manque cruellement de malfaisance ? Tu es allergique au Metal passé au détergent ? Le one man band espagnol Molbol et son Black Metal cru comme un fruit pas mûr est fait pour toi : V est son...troisième album (I et II étaient des démos) et voici ce que le Scribe en pense ! En ces temps troublés où tout le monde se chamaille pour savoir qui a trouvé le remède miracle au covid-19, il me semble que l'écoute d'un bon disque de Raw Black bien rouillé et cradingue est tout a fait appropriée. Je ne sais pas si Molbol va tuer le virus ou plutôt faire plus de morts que lui mais peu importe. "V" est un album savoureux pour peu que vous soyiez amateurs des travaux les plus sales et noirs du Burzum des débuts, par exemple. Oscillant entre passages lents et mélancoliques, avec un chant déchiré et