Articles

Affichage des articles associés au libellé blackened hardcore

REVIEW - BAIT - REVELATION OF THE PURE - 2020 LES ACTEURS DE L'OMBRE PRODUCTIONS - FRANCAIS + ENGLISH

Image
Bait, c'est un assortiment de musiciens venus de Germanie, dont le bassiste des excellents Der Weg Einer Freiheit, Nico Ziska. Revelations Of The Pure est leur premier album après deux Eps déjà fort convaincants. 
Chant gueulé hardcore, à mi-chemin entre l'agression et l'émotion à vif, guitares lourdes et puissantes, tranchantes, batterie polymorphe, participant à un groove d'ensemble à la fois ténébreux et facteur de gesticulations incontrôlées de la part de l'auditeur : Bait est un groupe qui agrippe tout de suite à la gorge et ne lâche plus. Leur "Blackened Hardcore" ou "Post-Black Metal", appelez-ça comme vous voulez, est un des plus convaincants et grandioses qu'il m'ait été donné d'entendre.  Mélancolie, sens du tragique, ambiances sombres et cinématiques sont des mots qui collent bien à cet album de très haute tenue. 

Conjuguant a merveille l'agression du Hardcore, les abysses du Black Metal et des narrations harmoniques parf…

NEW REVIEW - Fr/Eng - VERDUN - ASTRAL SABBATH - DEADLIGHT ENTERTAINMENT 2019 - SLUDGE/DOOM/DARK HARDCORE

Image
Astral Sabbath by VERDUN

"ASTRAL SABBATH" Deadlight Entertainment 2019 Sludge/Doom/Dark Hardcore

Avec Astral Sabbath les Montpellierains de Verdun nous proposent un deuxième album mélange de plomb fondu, de brouillard mortifère et de colère déployée.
Avec un nom comme Verdun il ne faut pas s'attendre a une promenade champêtre et printanière couverte de fleurs et de sourires ensoleillés, cela parait tomber sous le sens. Avec ce deuxième LP, les gars de Montpellier nous gâtent en matière de lourdeur, oppression et noirceur ! Mixant dans leur tambouille diabolique un Sludge épais comme opaque, un Doom lourd comme un marteau mythologique retombant lourdement sur une enclume mythique et des relents morbides d'un Hardcore a la fois féroce et ténébreux. Cette encyclopédie de la douleur commence avec le titre "Return Of The Space Martyr", tout en lourdeur, qui met directement mal a l'aise, et vient vous ravager avec ses riffs boomerangs a décorner le diable lui-même. V…