Articles

Affichage des articles associés au libellé Altesia

Bienvenue dans le cirque du Parangon ! / Welcome to the Paragon Circus ! Interview avec/with ALTESIA - Prog Metal/Prog Rock - French and English Text - Le Scribe Du Rock

Image
Paragon Circus by Altesia On le sait : le prog a la côté depuis quelques années, que ce soit en mode rock ou metal ! Altesia, groupe de Bordeaux, vient nous rappeler ce qui est en train de devenir aussi une évidence : dans le concert des nations prog la France occupe un siège particulièrement bien placé ! Bluffé par leur premier album Paragon Circus (chroniqué dans ces pages)  j'ai voulu en savoir plus sur les débuts du groupe et Clément (chant, guitares) a eu la gentillesse de répondre a mes questions. Fans de Porcupine Tree, Opeth ou Dream Theater, attendez vous a prendre une grosse gifle ! « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ». Sinon, j’aime bien « Ne rêve pas ta vie mais vis tes rêves ! » Bonjour Altesia ! Soyez les bienvenus dans le Scribe du rock ! Pour commencer, pouvez-vous vous présenter aux lecteurs ? Clément Darrieu (leader, chant, guitare rythmique) : Salut à toi ami Scribe !   Nous sommes Altesia, groupe de métal progressif de Bordeaux ! Nous somme

Review - Altesia - Paragon Circus - 2020 - progressive rock and metal - French and English Text

Image
Paragon Circus by Altesia   ALTESIA Paragon Circus 2020 Rock & Metal Progressif A Bordeaux on fait du bon rock, et ce depuis longtemps ! Mais connaissez vous Altesia ? Ce quintet nous propose un rock progressif mâtiné de metal qui saura mettre en joie les amateurs d'Opeth, de Porcupine Tree, comme de Dream Theater, Haken ou Between The Buried And Me... Vous l'aurez compris, c'est a un voyage dans une musique d'une grande sophistication que vous convie le scribe, et ce premier album a tous les atours d'une grande oeuvre.  Dès les premières notes de cette boite de Pandore musicale on est bluffé par la virtuosité et la maîtrise dont font preuve les musiciens, que ce soit au niveau du chant, où l'on entend des influences tirées des œuvres de Mika Akerfeldt ou Steven Wilson, comme au point de vue instrumental où les spectres des groupes des précités sont accompagnés du rock progressif à la sauce 70's façon Yes (superbes parties de claviers !) qui rentreraien