Articles

Affichage des articles associés au libellé Aqme

BENEATH MY SINS - An Acoustic Happiness - Interview avec le Scribe Du Rock - French & English Text - Acoustic Symphonic Metal - Ellie Promotion

Image
Je ne connaissais pas Beneath My Sins avant l'album acoustique "An acoustic Journey Part 1" que le groupe vient de sortir, fait de relectures d'anciens titres et de nouveautés. Habituellement, les français boxent davantage dans la catégorie Metal Symphonique, mais j'ai été hautement séduit par cet exercice acoustique aux relents celtiques et aux mélodies addictives. Raison de plus pour moi de vouloir en savoir plus, d'où cette interview que le groupe a eu la gentillesse de me donner... “La musique n’est pas une question de style mais de sincérité" emprunté à Bjork. Bonjour Beneath My Sins, pouvez vous, pour commencer, vous présenter aux lecteurs ? Emma : Je suis cofondatrice et chanteuse de Beneath My Sins. Nous avons fondé le groupe avec Clément Botz , guitariste/compositeur, en Décembre 2015 et nous nous sommes définis à ce moment là comme groupe de metal symphonique. Aujourd'hui, au fur et à mesure que nous avançons dans la musique, nous ressenton

NEW REVIEW - DELIVERANCE - HOLOCAUST 26 : 1-46 - DEADLIGHT RECORDS - SLUDGE/BLACK METAL - 2020

Image
Holocaust 26:1-46 by DELIVERANCE HOLOCAUST 26 : 1-46 DEADLIGHT RECORDS SLUDGE/BLACK METAL Quand Etienne Sarthou (Aqme, Grymnt) et Pierre Duneau (Memories Of A Dead Man) s'unissent sous la bannière de Deliverance pour générer du Sludge/Black Metal avec des bouts de Post Metal dedans, on se doute qu'ils ne sont pas là pour la gaudriole. La preuve en musique avec cet album glauque et poisseux qui se trouve être une bande son idéale pour ce drôle de temps confiné : Holocaust 26 : 1-46. Le Scribe vous fait part de son analyse... Deliverance...oui, on pense tout de suite au film traumatisant du même nom, réalisé en 1972 par John Boorman. Bon, personnellement, 1972 est d'autant plus traumatisante pour moi que c'est l'année de ma naissance ! Bref, pour ce qui est de la référence au film, là aussi, on se doute bien que le groupe ne va pas nous emporter dans un torrent de rigolade façon Ultra Vomit, loin de là. Tout au long de cet album (le deuxième