Articles

Affichage des articles associés au libellé Karne

Review - Blut Aus Nord - Disharmonium - Undreamable Abysses - 2022 - Debemur Morti Productions - Avant-Garde Black Metal - French / English Text

Image
  BLUT AUS NORD Disharmonium Unbreakable Abysses 2022 Debemur Morti Productions Avant-Garde Black Metal  Le silence après du Mozart, c'est toujours du Mozart...Voici venir le retour tant attendu des théoriciens de l'esthétisme dément, les dieux vivants de l'univers hallucinogénique...Blut Aus Nord...Le Silence après Blut Aus Nord c'est toujours du Blut Aus Nord... Disharmonium - Undreamable Abysses by Blut Aus Nord Vindsval et ses acolytes continuent leur oeuvre de déconstruction radicale du black metal tout en restant l'une des formations primordiale du genre. Après un Hallucinogen pêtri de rock progressif et un retour à la noirceur au travers du projet Forhist, BAN revient à son talent fou pour l'atonalité, les guitares dissonantes, les voix fantômatiques dans le mix (plus fantômatiques que jamais d'ailleurs), des blast beats fulgurants à de longs moments ambient futuristes dignes d'une BO de Tarkovski. BAN fait de la musique, pas simplement du black m

Endless Funeral Interview avec le Scribe - DSBM - Soudain Le Grand Silence - Epictural production - 2021 - FRENCH + ENGLISH TEXT

Image
Le Grand silence by Endless Funeral Je ne connaissais pas Endless Funeral jusqu'à ce que Raido/Renard (Ferriterium et le lable Epictural) me les présentent. Il se trouve que leur premier album, splendide, est sorti sur son label et a été chroniqué en ces pages (voir le lien en bas de page). Un groupe qui marie mélancolie, mélodies raffinées et bourrasques black metal bienvenues. Une forme de dsbm qui personnellement me ravit, car plus orientée sur le deuil et la mélancolie que sur l'incitation au suicide. Rencontre avec Thomas, leader du combo, dans lequel il a invité Psycho (Hats Barn, Lord Ketil) et Apathy (Karne) pour un rendu somptueux. Bonne lecture et belles écoutes ! Pierre, le Scribe du Rock... Thomas A. "Je pense au monologue de Martin dans "candide" de Voltaire, une description pessimiste  et sans espoir de la nature humaine, mais à mon sens réaliste: "je vous avoue qu’en jetant la vue sur ce globe, ou plutôt sur ce globule, je pense que Dieu l’a