Articles

Affichage des articles associés au libellé dark odyssey

Review - Blut Aus Nord - Disharmonium - Undreamable Abysses - 2022 - Debemur Morti Productions - Avant-Garde Black Metal - French / English Text

Image
  BLUT AUS NORD Disharmonium Unbreakable Abysses 2022 Debemur Morti Productions Avant-Garde Black Metal  Le silence après du Mozart, c'est toujours du Mozart...Voici venir le retour tant attendu des théoriciens de l'esthétisme dément, les dieux vivants de l'univers hallucinogénique...Blut Aus Nord...Le Silence après Blut Aus Nord c'est toujours du Blut Aus Nord... Disharmonium - Undreamable Abysses by Blut Aus Nord Vindsval et ses acolytes continuent leur oeuvre de déconstruction radicale du black metal tout en restant l'une des formations primordiale du genre. Après un Hallucinogen pêtri de rock progressif et un retour à la noirceur au travers du projet Forhist, BAN revient à son talent fou pour l'atonalité, les guitares dissonantes, les voix fantômatiques dans le mix (plus fantômatiques que jamais d'ailleurs), des blast beats fulgurants à de longs moments ambient futuristes dignes d'une BO de Tarkovski. BAN fait de la musique, pas simplement du black m

Review - French +English Text - Lux Incerta - Dark Odyssey - Season Of Mist/Klonosphere/8Gods - Doom/Death/Gothic Metal

Image
  LUX INCERTA Dark Odyssey 2022 Season Of Mist/Klonosphere/8Gods Doom/Death/Gothic Metal Sortie le 8 Avril For Fans of Paradise Lost, My Dying Bride, Anathema, Iron Maiden, Cathedral Encore un trio français qui vient percuter nos certitudes dépassées : oui, le rock et le metal français ont le vent en poupe et non, le rock et le metal ne sont pas des genres dépassés réservés aux clients d'Ehpad, qu'on se le dise ! C'est du côté obscur que nous attend Lux Incerta, cette lumière incertaine, plutôt porteuse de ténèbres, qui nous renvoie vers les meilleurs moments des Peaceville Three (Paradise Lost, Anathema, My Dying Bride) avec un doom bien lourd et mortuaire, encore alourdi par un death metal aux riffs épais et des growls hargneux qui viennent se confronter à des vocaux mélodiques et mélancoliques de toute beauté. L'ambiance gothique du disque est parfaitement rendue sur la belle pochette signée Marianne Blanchard. Sept titres (dont le premier dépasse les 15 minutes !) d