Articles

Affichage des articles associés au libellé hemoroidal supremacy

Review - Blut Aus Nord - Disharmonium - Undreamable Abysses - 2022 - Debemur Morti Productions - Avant-Garde Black Metal - French / English Text

Image
  BLUT AUS NORD Disharmonium Unbreakable Abysses 2022 Debemur Morti Productions Avant-Garde Black Metal  Le silence après du Mozart, c'est toujours du Mozart...Voici venir le retour tant attendu des théoriciens de l'esthétisme dément, les dieux vivants de l'univers hallucinogénique...Blut Aus Nord...Le Silence après Blut Aus Nord c'est toujours du Blut Aus Nord... Disharmonium - Undreamable Abysses by Blut Aus Nord Vindsval et ses acolytes continuent leur oeuvre de déconstruction radicale du black metal tout en restant l'une des formations primordiale du genre. Après un Hallucinogen pêtri de rock progressif et un retour à la noirceur au travers du projet Forhist, BAN revient à son talent fou pour l'atonalité, les guitares dissonantes, les voix fantômatiques dans le mix (plus fantômatiques que jamais d'ailleurs), des blast beats fulgurants à de longs moments ambient futuristes dignes d'une BO de Tarkovski. BAN fait de la musique, pas simplement du black m

Review - Hemoroidal Supremacy - Sick Of All Flesh - 2021- Crust/Grindcore - Le Scribe Du Rock - Bilingual French/English

Image
  HEMOROIDAL SUPREMACY Sick Of All Flesh 2021 Crust/Grindcore Je suis les travaux de l'ami Max Nyghlfar depuis un bon moment, que ce soit au travers de Nuit Macabre (qui prépare son grand retour), son projet black metal, ou encore au travers des projets DSBM Veine Morte et Noir Sang...l'homme est prolifique... Néanmoins j'ignorais, je l'avoue, qu'il fut également impliqué dans une crasserie de première grandeur du nom d'Hemoroidal Supremacy (rien que le nom vaut un Oscar) avec lequel il avait déjà sorti un EP en 2012...Il revient donc avec ce projet qui conjugue un grindcore oldschool sali par quelques saillies porngrind et un esprit crust qui vient dégueulasser l'ensemble, ce qui n'est pas pour me déplaire.  On couche les enfants et on s'enfile (c'est le cas de le dire) cet album au doux nom de Sick Of All Flesh et ses interludes porno dans la grande tradition. Au niveau musical, Max nous propose ici un grind extrême et sans compromis avec des r