Review - Saturnales - Splendor Solis - 2021 - French & English Text - Forebears Productions - Ambient/Dungeon Synth/Dungeon Folk

Image
  SATURNALES Splendor Solis 2021 Forebears Productions Ambient/Dungeon Folk/Dungeon Synth Celles et ceux qui me lisent régulièrement le savent : je suis un grand amateur de Dungeon Synth, Dark Folk, Ambient et leurs dérivés. C'est donc avec grand plaisir que je vous présente aujourd'hui l'album de Saturnales Splendor Solis (les splendeurs du Soleil ou les Splendeurs de L'âme selon les sources étymologiques, apparemment en référence à un manuscrit allemand du 16ème siècle traitant d'alchimie). Saturnales, donc, première sortie du label Forebears Productions, spécialisé dans le genre... Splendor Solis by Saturnales Voici en traduction maison ce que l'on peut lire sur le bandcamp de ce one-man band venu de Vence (Alpes Maritimes, quasiment un voisin à moi !) : " La musique de Saturnales est un hymne aux saisons, à l'humus, à la glace et aux vents, conçu pour les rituels de dévotion et les connexions avec les anciennes divinités européennes." On peut p

Review - Stubborn Trees - Roots - EP - French + English Text - blues rock/grunge/metal - NRV Promotion - Le Scribe Du Rock - Sortie le 12/11/21

 STUBBORN TREES

Roots

2021 NRV PROMOTION

blues/rock'n'roll/grunge/metal

stubborn trees review roots le scribe du rock


Piqué sur le bandcamp du groupe : "Un peu de biologie dans une bio de groupe : les stubborn trees constituent cette catégorie d’arbres qui poussent là où bon leur semble et traversent les obstacles. C’est, en filigrane, ce que racontent les chansons de Stubborn Trees : avancer, ne rien regretter comme le sous-entend à peine Entering The Fray, lettre de démission gentiment grunge qui a fait l’objet d’un premier clip"

C'est bien résumé non ?



En 1992 et les années suivantes je privilégiais la chemise de bucheron à carreaux, le jean baggy et les grosses baskets ou les doc martens selon la saison et, vu qu'à l'époque j'avais encore des cheveux (lol) je pouvais m'amuser avec. Eh oui, vous l'avez deviné, j'aimais autant Darkthrone que Nirvana ou Soundgarden...On ne se refait pas.

A l'écoute de l'EP du groupe de Chantilly Stubborn Trees (chantilly mais pas sirupeux !) on est forcément un peu renvoyé dans le passé, et si leur "roots" n'a pas beaucoup de rapport avec celui de Sepultura (encore que, sur le titre "who i am" l'intro n'aurait pas dépareillé sur un opus des brésiliens période Cavalera) il définit bien les racines du groupe : un peu de punk rock mélodique, du grunge à la Nirvana, de l'indé en mode Pixies et des racines encore plus profonde ancrées dans le blues et le rock'n'roll originel. Bref, une musique énergique, de vraies chansons et des musicien(ne)s qui n'ont pas peur de transpirer et de faire transpirer l'auditeur, ce qui, en cette époque quelque peu insipide et inodore, fait le plus grand bien ! Les huit titres de Roots dépassent rarement les trois minutes et misent sur l'efficacité de riffs à priori simples mais O Combien accrocheurs. Laurie (chant/basse/guitare) et Yann (chant/guitare/basse) se partagent avec bonheur le micro et les six et quatre cordes tandis que Camille tient le beat à la perfection (vous savez ce qu'on dit, un(e) bon(ne) batteur(se) et vous avez fait 50 % du boulot, et c'est vrai en plus !).

Cette plongée dans les années 90 n'a rien pour autant de "vintage" (vivement que ce mot disparaisse !) tant le rock du groupe est vivant, habité et porté par une énergie propre à eux-mêmes. Chaque titre se distingue du précédent (cf le côté épique de l'instrumental "Tempus Fugit" qui succède au punk rock pop de "what you want" avant de laisser la place au très grungy "Carpe Diem").

Bien évidemment, l'écoute jouissive et répétée de Roots donne des fourmis dans les jambes et l'on se dit : "Oh Pinaise (copyright Homer Simpson) sur scène ça doit défourailler sa race !" entre autres réflexions intellectuelles. Stubborn Trees nous prouve une fois de plus que le rock français se porte VRAIMENT bien et qu'il n'a plus aucun complexe face à sa version anglo-saxonne. Allez, ne reste plus qu'à convaincre tous les ados que le rock'n'roll c'est quand même mieux que djul (les grands frères, faites écouter vos skeuds aux petits !) et la partie sera gagnée !

Stubborn Trees (les arbres têtus !) n'en démordent pas : le rock est vivant et ne demande qu'à se libérer de sa cage pandémique ! Allez tout le monde, précipitez vous sur leur skeud à haute teneur en énergie et surveillez les dates en concert ! Bisous ! Pierre




nrv promotion le scribe du rock partnership



 STUBBORN TREES


stubborn trees review roots le scribe du rock

Stubborn Trees are a category of trees that grow where they want and cross obstacles. That's what Stubborn Trees' songs are about: moving forward, not regretting anything, as Entering The Fray, a nicely grungy resignation letter that was the subject of a first video, barely implies.


That's a good summary, isn't it?

In 1992 and the years that followed I favoured the checkered lumberjack shirt, baggy jeans and big trainers or doc martens depending on the season and, since I still had hair back then (lol) I could have fun with it. Yes, you guessed it, I liked Darkthrone as much as Nirvana or Soundgarden... You can't change your mind.

Listening to the EP of the Chantilly band Stubborn Trees (whipped but not syrupy! ) you're inevitably sent back to the past, and if their "roots" don't have much to do with Sepultura's (even though, on the track "who i am", the intro wouldn't have been out of place on an opus of the Brazilians during the Cavalera period), it defines the band's roots: a bit of melodic punk rock, Nirvana-style grunge, indie music in the Pixies' style and even deeper roots in blues and original rock'n'roll. In short, energetic music, real songs and musicians who are not afraid to sweat and make the listener sweat, which, in these somewhat insipid and odourless times, is a great thing! The eight tracks of Roots rarely exceed three minutes and rely on the effectiveness of riffs that are simple in appearance but O How catchy. Laurie (vocals/bass/guitar) and Yann (vocals/guitar/bass) happily share the microphone and the six and four strings while Camille holds the beat perfectly (you know what they say, a good drummer and you've done 50% of the work, and it's true too!

This dive into the 90's has nothing "vintage" about it (I hope this word disappears!) as the band's rock is alive, inhabited and carried by an energy of their own. Each track is different from the previous one (cf. the epic side of the instrumental "Tempus Fugit" which follows the punk rock pop of "what you want" before giving way to the very grungy "Carpe Diem"). 

Of course, listening to Roots again and again makes your legs tingle and you think: "Oh Pinaise (copyright Homer Simpson) on stage, that must be a blast", among other intellectual thoughts. Stubborn Trees proves once again that French rock is REALLY good and that it has no complex in front of its Anglo-Saxon version. All that's left is to convince all the teenagers that rock'n'roll is still better than djul (big brothers, make the kids listen to your records!) and the game will be won!

Stubborn Trees are adamant that rock is alive and kicking, and that it just needs to be freed from its pandemic cage! Come on everyone, rush on their high energy skeleton and watch for the live dates! Kisses! Pierre





nrv promotion le scribe du rock partnership

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW WITH VINDSVAL : THE LAST ONE - FR + ENGLISH TEXT - BLUT AUS NORD/YERUSELEM

Interview avec/with MUDDLES - French + English text - French Alternative/Progressive/Djent/Death Metal & Rock - Klonosphere - Le Scribe Du Rock - 27/06/2021

Interview avec/with REDEMPTION - Family Rock ! - French + English Text - Le Scribe Dur Rock - Metal & Rock - Agence Singularités