Accéder au contenu principal

Sélection

Review - Endless Funeral - Le Grand Silence - Epictural Production - 2021 - DSBM - French + English Text

  ENDLESS FUNERAL Le Grand Silence 2021 Epictural Production Depressive Black Metal Après la grosse claque que je me suis pris avec le dernier Ferriterium ( Calvaire dont vous pouvez lire la chronique ICI  et dont je ne peux qu'à nouveau recommander l'absolue nécessité de vous le procurer) je ne pouvais que m'intéresser de près a la nouvelle sortie du label Epictural Production, qui a sorti Ferriterium (et est géré par Raido, de Ferriterium, la boucle est bouclée. Quand ce dernier m'a appris qu'en plus la sortie en question serait un groupe de DSBM composé de membres prestigieux comme Apathy (de Karne), Psycho (Hats Barn, Lord Ketil) au chant partagé, entourés par le compositeur et auteur des textes Thomas Allam (que l'on retrouve aussi à la lead guitar et a la batterie), accompagnés par John Monier (basse, claviers, enregistrement et mix) et Visceral Vince à la guitare solo, je ne pouvais que m'enthousiasmer. Voici donc venir le premier album d'Endless

Struggle Against Humanity, interview with Aversio Humanitatis (black metal) - English + French text - 2020 - Le Scribe Du Rock - Debemur Morti Productions



"Most of our lyrics talk about the human struggles, as individuals and as a civilization, the horrific world we have built and how we have turned our existence into an endless cycle of suffering and opression"


aversio humanitatis


The Spaniards from Aversio Humanitatis are pushing black metal to its limits, while remaining faithful to the original evil aura of the genre. Thus, instead of just producing a post black metal per kilometre like hundreds of bands, the Iberians drink us a very personal vision that remains firmly anchored in the darkness...Explanations...

Hello Aversio humanitatis...alas all my readers don't know you yet...at the same time they are very lucky, because they are going to discover you! So, you agree to introduce yourself?

There's no introduction interesting enough to catch your attention with words, so press the play button and listen to what we do immediately, if you like what you hear then continue reading the interview!

You come from Spain, and more precisely from Madrid, which is not the country that produces the most experimental and psychedelic black metal bands...where did this music come from ?

This music comes from pain, hate, frustration, inner reflection, from the longing to transcend the mundane. It doesn't matter what country you come from, these emotions are universal.

I've seen that you are sometimes compared to Mgla, but also to our French geniuses of Blut Aus Nord (great national pride!) and Deathspell Omega...What do you think? Do you think these comparisons make sense? 

Sure, why not, all three bands has produced excellent albums that are landmarks of contemporary Black Metal, they have had an impact, to a greater or lesser extent, on many people including my self. What can I say about albums like 'The Mystical Beast of Rebellion', 'Paracletus' or 'Enemy of Man' by Kriegsmaschine... almost perfection. That being said, I think many ignorant people basically assume that those bands invented modern Black Metal, they don't have more references, they don't know the underground, it's a bit absurd and annoying reading the same names on every single review, that doesn't make sense and it's doesn't do justice to many other bands.

In 2011 you released your first album, Abandonment Ritual, which already had a very personal style, between black and death metal, with almost rock and post-punk touches...How did you work on this album and what did it represent for you then...and today ?

The writing of that album was more naive and unpretentious than what we do nowadays, just some 20 years old guys making music. It was written mostly at home, infront a computer, with programmed drums, and then we went to the rehearsal room to record it with basic equipment, it was all pretty straight forward, but the result was very worthy.

aversio humanitatis


Why this nine-year period between the first and the second album ? So, yes, it's true you did a lot of things in between (two split-albums and an Ep) but you wanted to take the time to release this second lp ? What does it represent for you ?

We didn't want to take that much time, it's just how things happened for many reasons... health issues, travels, job instability, all that kind of stupid problems that prevent you from doing what really fulfills your life. We didn't have more options than making short releases during those years, until we finally could work again on a bigger project like 'Behold the Silent Dwellers'. After these 10 years I feel like a whole life has passed, so many things has occured, but we're still the same members in the band, doing the same, but better.

aversio humanitatis


A.M.'s vocals have literally captivated me on this album, I find that it exudes a very strong emotion, and clearly distinguishes itself from all black metal (or even death) standards by vibrating a very inner voice, which at times sent me back to the best Mayhem songs with Attila... Is it a reference for you ? (for me yes!) How did A.M. approach the vocals for this album ?

Wish he could answer himself, but it's not possible right now. I can tell you this time A. worked on the vocals in a more organic and visceral way, he was writting the lyrics and making the arrangements in the rehearsal room while J. and me were composing the music, so I guess it allowed him to flow with the music and find the right tone on the spot, there was no home demos but singing directly over the songs as they were being written. And yes, we're all very happy with the results, the vocals are definitely one of the strong points on the new album, he has been improving his vocal work during the years, instead of flat vocals his interpretations are full of energy and emotion.

Your music remains elusive, and I don't want to pigeonhole it...you can't tame a wild animal. Nevertheless, could you tell us which bands influenced you the most ?

I listen to so many bands that it's hard identify who is influencing my compositions, some safe names to drop could be Plebeian Grandstand, Kriegsmaschine, Blut Aus Nord, Reverence, Blaze of Perdition or Lorn. Of course I could start naming dozens of bands inside and out of  Black Metal, but I think those are the most obvious.

The lyrics evoke the fog or the stars and are composed of many evocative images...What did you want to convey through your lyrics ?

Most of our lyrics talk about the human struggles, as individuals and as a civilization, the horrific world we have built and how we have turned our existence into an endless cycle of suffering and opression. On the other side, we also evoke those more cosmic and dreamlike landscapes, I guess in an attempt to free our minds and image what's beyond our understanding and knowledge.

Being horribly old (lol) I have the references of my age...When I listen to you, I do think of metal bands, but also Killing Joke, Christian Death, The Cure...am I normal or am I crazy ? 

Honestly, I don't listen that much to The Cure or Killing Joke, but I do listen to other bands that are influenced by them, so who knows, at the end of the day, music is music, it's all related and connected. Extreme metal has its limitations, you can't fit everything in it, but there are some unexpected and camouflaged influences for sure.

How far do you think extreme metal, which became a genre at a respectable age, can still go in terms of innovation ? I mean, when we listen to your album we hear something personal and unique, but many bands are similar to our times, right ? 

Hehe, I just said that thing about the limitations when making extreme metal music, but at the same time I think there's always room for innovation. The thing nowadays is that there are too many bands and even labels, it's oversaturated, many unspired and unoriginal people that just choose the easy path to copy what others have done, but also there are always people expanding the limits with their music, that's why Black Metal hasn't died in 30 years, otherwise it would have been forgotten like many other trends. It that sense I guess i'm an optimistic.

If Aversio Humanitatis was a proverb or a quote ?

I guess each member could give you a different quote, but for me it's basically what the name means: to abandon humanity, to leave everything behind.

What are your favorite albums ?

Too many to even think about it, I'll tell you what's my favourite album of this month (it's actually an EP) : Gorrch 'Introvertere', fantastic Italian band.

What do you think about the times we live in? Do you have a solution to get out of it?

I don't know what to think about it, it has so many implications and side effects...,  it's quite a big thing and I think many goverments underestimated the situation, now we're going to pay the consequences, the economy is going to collapse.

I leave you the last words: it's up to you to conclude as you wish:

We're planning a private streaming concert the 5th of December, the tickets can be found on our website or on the Debemur Morti webshop, so be sure to be there. Really appreciate your interest for the band...

(Here is the show : 





aversio humanitatis

Les espagnols d'Aversio Humanitatis poussent le black metal dans ses retranchements tout en gardant une certaine fidelité à l'aura maléfique originelle du genre. Ainsi, au lieu de se contenter de produire un post black metal au kilomètre comme des centaines de groupes les ibères nous abreuvent-ils d'une vision toute personnelle mais qui reste ancrée solidement dans les ténèbres...Explications...

"La plupart de nos textes parlent des luttes humaines, en tant qu'individus et en tant que civilisation, du monde horrible que nous avons construit et de la façon dont nous avons transformé notre existence en un cycle sans fin de souffrance et d'oppression"

Bonjour Aversio humanitatis...hélas tous mes lecteurs ne vous connaissent pas encore...en même temps ils ont beaucoup de chance, car ils vont vous découvrir ! Alors, vous acceptez de vous présenter ?

Il n'y a pas d'introduction assez intéressante pour attirer votre attention avec des mots, alors appuyez sur le bouton play et écoutez ce que nous faisons immédiatement, si vous aimez ce que vous entendez alors continuez à lire l'interview !

Vous venez d'Espagne, et plus précisément de Madrid, qui n'est pas le pays qui produit les groupes de black metal les plus expérimentaux et psychédéliques...d'où vient cette musique ?

Cette musique vient de la douleur, de la haine, de la frustration, de la réflexion intérieure, du désir de transcender le banal. Peu importe le pays d'où vous venez, ces émotions sont universelles.

J'ai vu que vous êtes parfois comparés aux Polonais de Mgla, mais aussi à nos génies français de Blut Aus Nord (grande fierté nationale !) et de Deathspell Omega...Qu'en pensez-vous ? Pensez-vous que ces comparaisons aient un sens ? 

Bien sûr, pourquoi pas, ces trois groupes ont produit d'excellents albums qui sont des points de repère du Black Metal contemporain, ils ont eu un impact, dans une plus ou moins grande mesure, sur de nombreuses personnes, y compris sur moi-même. Que puis-je dire d'albums comme "The Mystical Beast of Rebellion", "Paracletus" ou "Enemy of Man" de Kriegsmaschine... presque la perfection. Cela dit, je pense que beaucoup d'ignorants supposent que ces groupes ont inventé le Black Metal moderne, qu'ils n'ont pas plus de références, qu'ils ne connaissent pas l'underground, que c'est un peu absurde et ennuyeux de lire les mêmes noms sur chaque critique, que cela n'a pas de sens et que cela ne rend pas justice à beaucoup d'autres groupes.

En 2011, vous avez sorti votre premier album, Abandonment Ritual, qui avait déjà un style très personnel, entre black et death metal, avec des touches presque rock et post-punk... Comment avez-vous travaillé sur cet album et que représente-t-il pour vous alors... et aujourd'hui ?

L'écriture de cet album était plus naïve et sans prétention que ce que nous faisons aujourd'hui, juste quelques gars de 20 ans qui font de la musique. Il a été écrit principalement à la maison, devant un ordinateur, avec une batterie programmée, et puis nous sommes allés en salle de répétition pour l'enregistrer avec un équipement de base, tout était assez simple, mais le résultat était très digne.

aversio humanitatis

Pourquoi cette période de neuf ans entre le premier et le deuxième album ? Donc, oui, c'est vrai que vous avez fait beaucoup de choses entre les deux (deux split-albums et un Ep) mais vous vouliez prendre le temps de sortir ce second lp ? Que représente-t-il pour vous ?

Nous ne voulions pas prendre autant de temps, c'est juste la façon dont les choses se sont passées pour de nombreuses raisons... problèmes de santé, voyages, instabilité du travail, tout ce genre de problèmes stupides qui vous empêchent de faire ce qui vous épanouit vraiment. Pendant ces années, nous n'avions pas d'autre choix que de faire de courtes sorties, jusqu'à ce que nous puissions enfin travailler à nouveau sur un projet plus important comme "Behold the Silent Dwellers". Après ces dix ans, j'ai l'impression qu'une vie entière s'est écoulée, que beaucoup de choses se sont produites, mais nous sommes toujours les mêmes membres du groupe, nous faisons la même chose, mais en mieux.

aversio humanitatis

Le chant de A.M. m'a littéralement captivé sur cet album, je trouve qu'il dégage une émotion très forte, et se distingue clairement de tous les standards de black metal (ou même de death) en faisant vibrer une voix très intérieure, qui m'a parfois renvoyé aux meilleures chansons de Mayhem avec Attila... Est-ce une référence pour vous ? (pour moi oui !) Comment A.M. a-t-il abordé le chant pour cet album ?

J'aimerais qu'il puisse répondre lui-même, mais ce n'est pas possible pour le moment. Je peux vous dire que cette fois-ci, A. a travaillé sur le chant d'une manière plus organique et viscérale, il écrivait les paroles et faisait les arrangements dans la salle de répétition pendant que J. et moi composions la musique, donc je suppose que cela lui a permis de s'imprégner de la musique et de trouver le bon ton sur place, il n'y avait pas de démos maison mais il chantait directement sur les chansons au fur et à mesure de leur écriture. Et oui, nous sommes tous très heureux du résultat, le chant est définitivement l'un des points forts du nouvel album, il a amélioré son travail vocal au cours des années, au lieu de chanter en bémol, ses interprétations sont pleines d'énergie et d'émotion.

Votre musique reste insaisissable, et je ne veux pas l'enfermer dans un tiroir... on ne peut pas apprivoiser un animal sauvage. Néanmoins, pouvez-vous nous dire quels groupes vous ont le plus influencés ?

J'écoute tellement de groupes qu'il est difficile d'identifier ceux qui influencent mes compositions. Quelques noms sûrs à laisser tomber pourraient être Plebeian Grandstand, Kriegsmaschine, Blut Aus Nord, Reverence, Blaze of Perdition ou Lorn. Bien sûr, je pourrais commencer à citer des dizaines de groupes de Black Metal, mais je pense que ce sont les plus évidents.

Les paroles évoquent le brouillard ou les étoiles et sont composées de nombreuses images évocatrices... Que vouliez-vous transmettre à travers vos paroles ?

La plupart de nos textes parlent des luttes humaines, en tant qu'individus et en tant que civilisation, du monde horrible que nous avons construit et de la façon dont nous avons transformé notre existence en un cycle sans fin de souffrance et d'oppression. De l'autre côté, nous évoquons aussi ces paysages plus cosmiques et oniriques, je suppose dans une tentative de libérer notre esprit et d'imaginer ce qui dépasse notre compréhension et notre connaissance.

Etant horriblement vieux (lol), j'ai les références de mon âge... Quand je vous écoute, je pense à des groupes de metal, mais aussi à Killing Joke, Christian Death, The Cure... suis-je normal ou fou ? 

Honnêtement, je n'écoute pas beaucoup The Cure ou Killing Joke, mais j'écoute d'autres groupes qui sont influencés par eux, donc qui sait, en fin de compte, la musique est la musique, tout est lié et connecté. Le métal extrême a ses limites, on ne peut pas tout y faire rentrer, mais il y a des influences inattendues et camouflées, c'est sûr.

Jusqu'où pensez-vous que le métal extrême, qui est devenu un genre à un âge respectable, peut encore aller en termes d'innovation ? Je veux dire que lorsque nous écoutons votre album, nous entendons quelque chose de personnel et d'unique, mais beaucoup de groupes sont similaires à notre époque, n'est-ce pas ? 

Hehe, j'ai juste dit cette chose à propos des limites quand on fait de la musique de métal extrême, mais en même temps je pense qu'il y a toujours de la place pour l'innovation. De nos jours, il y a trop de groupes et même de labels, c'est sursaturé, beaucoup de gens sans inspiration et sans originalité qui choisissent simplement la voie facile pour copier ce que les autres ont fait, mais il y a aussi toujours des gens qui repoussent les limites avec leur musique, c'est pourquoi le Black Metal n'est pas mort en 30 ans, sinon il aurait été oublié comme beaucoup d'autres tendances. C'est ce sentiment que je suppose être optimiste.

Si Aversio Humanitatis était un proverbe ou une citation ?

Je suppose que chaque membre pourrait vous donner une citation différente, mais pour moi, c'est essentiellement ce que le nom signifie : abandonner l'humanité, tout laisser derrière soi.

Quels sont vos albums préférés ?

Trop nombreux pour y penser, je vais vous dire quel est mon album préféré de ce mois-ci (c'est en fait un EP) : Gorrch 'Introvertere', fantastique groupe italien.

Que pensez-vous de l'époque dans laquelle nous vivons ? Avez-vous une solution pour vous en sortir ?

Je ne sais pas quoi en penser, il y a tant d'implications et d'effets secondaires..., c'est une chose assez importante et je pense que beaucoup de gouvernements ont sous-estimé la situation, maintenant nous allons en payer les conséquences, l'économie va s'effondrer.

Je vous laisse les derniers mots : c'est à vous de conclure comme vous le souhaitez :

Nous prévoyons un concert en streaming privé le 5 décembre. Les billets sont disponibles sur notre site web ou sur la boutique en ligne de Debemur Morti, alors soyez-y. Nous vous remercions de l'intérêt que vous portez au groupe...





Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés