Accéder au contenu principal

Sélection

Review - Horskh - Wire - 2021 - Singularités - Electro/Metal/Indus - Le Scribe du Rock - French + English Text

WIRE by HORSKH   HORSKH Wire 2021 Singularités Horskh ou la saga du fracas du metal heurtant le metal en un éclair électrique déchirant les cieux : Wire est là messieurs/dames, et les français vont réussir un pari fou : vous faire remuer le popotin en vous envoyant des décharges de 3000 volts ! Au rayon des influences, le combo peut, par instants, nous faire penser à The Prodigy (pour le côté big beat), Ministry, Nine Inch Nails, Marilyn Manson époque Antichrist Superstar, Punish Yourself et les Young Gods en mode très énervé, mais ce serait injuste de les réduire a un amas d'influences plus ou moins digérées. Horskh impose d'emblée une forte personnalité, au sein de laquelle émerge a grand fracas de décibels et de martialité un electro/indus métallique, teinté d'EBM bien musclé (oui, j'ai oublié Front 242 au rayon des influences !) pour générer une dance music d'apocalypse, jouée dans un club gothique post-moderne rempli de zombies et de goules ayant réchappé par

From Metropolis to Alphaville : a journey with IMPERIAL TRIUMPHANT - Interview with Le Scribe du Rock - English/French - Avant-Garde Black Metal

Imperial Triumphant - Photo



Imperial Triumphant you know? If not, expect a whirlwind of intense emotions and knots in your brain as you listen to the music of this New York entity that is on its way to becoming the world leader of an avant-garde Black Metal that couples with Jazz and experimentation in a universe taken from Fritz Lang's film "Metropolis"! This time, for this new album which turns out to be their masterpiece, they've turned their attention to the cradle of "Alphaville". No, not the New Wave band of the 80s, Jean Luc Godard's cult movie! You haven't seen it? It's a masterpiece of anticipation cinema... To be seen while listening to the Imperial Triumphant album! Come on, let's talk to the masters of awesome weirdness 



Hello Imperial Triumphant...Welcome to Scribe du Rock! First i want to congratulate you for your new album Alphaville, which has just been released...It's an achievement, isn't it? 

Thank you, we are very pleased with the results. 

When you're told that you're the future of Black Metal, that's quite a responsibility! What do you think about it? And do you see other bands that can accompany you towards this future of the genre? 

The future of Black Metal is a combination of many elements, sounds, and artists. We work to create music that we hear, that is influenced by many genres. While we do feel our music is unique and people call it the future of Black Metal, then that is a label put on by external forces not from within.

Where did you get the idea to use this concept of Alphaville? Is it related to the mythical film by Jean Luc Godard ? What does it represent for you? 

We are fans of Alphaville and the French New Wave style. The title means number one city. In Godard’s masterpiece it is Paris. In our universe it is New York. Godard paints a bleak picture of the future using Paris to represent some unknown dystopia in which a totalitarian control system exists through artificial intelligence and generations of brainwashing. The content and themes we explore are similar so the connection is very strong. And, the film is also really goddam cool!

imperial triumphant alphaville

Same for this aesthetic close to that of Metropolis... Is it due to the fact that you were marked by this work or also that you see in it a kind of metaphor of our time ? And if so, in what way? 

Yes, Metropolis is another film of great importance. There is the deco-futurist style that is connected to the picture’s inherent esoteric subject matter representing many thousands of years of civilization’s development through controlled information, as well as the machine of the big city. That mechanistic vibe is an undeniably powerful image that resonates. It’s certainly a metaphor of our time that is very relevant today. New York has much of this art deco design throughout its framework, which provides a wealth of inspiration and darkness. 

La représentation de la Ville dans "Métropolis" de Fritz Lang ...

To stay in the realm of ideas and concepts, can you tell us more about those that feed your work? And how do you see our society? 

The inspiration is all around us, everywhere. One doesn’t need to look that deeply to see the dichotomy of good and evil forces that not only control society, but exist within nature itself. Society is a struggle to keep order in a perfectly chaotic universe. Or it could be the other way around! 

How does being a New Yorker play into your music? How do you see New York today? 

New York is impossible to escape when you live and work here. The energy is strong, and so is the delusion! Many make it their identity because they actually believe it has the best of everything while ignoring the fact that it also has the worst of everything. There is an arrogance and superiority complex that exists here. There is an ignorance here. As one evolves in life beyond that childish view, the wide lens reveals just how shitty of a place it really is. This filth, stinking shit, and rotten evil obviously influences our music. But, there is also an inspiration that comes from it all that transcends into much creativity. After all, the three of us came together here, which allowed our trio to emerge. The city is exactly the same now as it was 200 years ago - Constantly changing. It seems for the worse, but who the fuck knows?!! 

What are your next projects ? Post covid concerts? Are you already working on a new album ? if so, can you tell us about it ? 

Imperial Triumphant are always working. Material and ideas for a new album are slowly germinating. We’re working on a new music video, and a few other things. 

Which artists and/or albums have marked you the most ? 

There are just too many to list. We like everything from Portal to Mingus, to Ligeti, and beyond. Each one of us goes through phases of crushing albums we are enjoying at different times. 

We often talk about Imperial Triumphant as a band mixing BM and Jazz...for the Jazz part we often think about the fathers of free music, like Coltrane, Coleman or Albert Ayler...Can you tell us about your relationship to the genre and your influences in Jazz

Jazz is part of who we are as musicians. It’s not such a deliberate decision. In addition to coming up on metal we are pro Jazz players here in the NY scene so it’s more of an organic addition to our style. The Jazz roots are very strong and a big part of NYC and the USA. 

If Imperial Triumphant was to be a proverb or a quote

“One believes things because one has been conditioned to believe them.” ― Aldous Huxley 

The last word comes back to you

Thank you to the fans for your interest in our work and great support. We look forward to returning to the stage when live music hopefully comes back. Thank you !


"On croit les choses parce qu'on a été conditionné à les croire." - Aldous Huxley 

Imperial Triumphant vous connaissez ? Si ce nest pas le cas attendez vous à un tourbillon d'émotions intenses et de nœuds au cerveau à l'écoute de la musique de cette entité new yorkaise qui est en passe de devenir le leader mondial d'un Black Metal d'avant-garde qui s'accouple avec le Jazz et les expérimentations dans un univers tiré du film "Metropolis" de Fritz Lang ! Cette fois, pour ce nouvel album qui s'avère être leur chef d'oeuvre, ils se sont penchés sur le berceau d'"Alphaville". Non, pas le groupe New Wave des années 80, le film culte de Jean Luc Godard ! Vous ne l'avez pas vu ? C'est un chef d'oeuvre du cinéma d'anticipation...A voir en écoutant l'album d'Imperial Triumphant ! Allez, parole aux maîtres de la bizarrerie géniale 

Imperial Triumphant - Photo

Bonjour Imperial Triomphant...Bienvenue chez le Scribe du Rock ! Tout d'abord, je tiens à vous féliciter pour votre nouvel album Alphaville, qui vient de sortir...C'est une réussite, n'est-ce pas ? 

Merci, nous sommes très contents du résultat.

imperial triumphant alphaville 

Quand on vous dit que vous êtes l'avenir du Black Metal, c'est toute une responsabilité ! Qu'en pensez-vous ? Et voyez-vous d'autres groupes qui peuvent vous accompagner vers cet avenir du genre ? 

L'avenir du Black Metal est une combinaison de nombreux éléments, sons et artistes. Nous travaillons pour créer une musique que nous entendons, qui est influencée par de nombreux genres. Nous pensons que notre musique est unique et les gens l'appellent le futur du Black Metal, mais c'est une étiquette créée par des forces externes et non internes.

D'où vous est venue l'idée d'utiliser ce concept d'Alphaville ? Est-il lié au film mythique de Jean Luc Godard ? Que représente-t-il pour vous ? 

Nous sommes des fans d'Alphaville et du style français de la Nouvelle Vague. Le titre signifie la ville numéro un. Dans le chef d'œuvre de Godard, c'est Paris. Dans notre univers, c'est New York. Godard brosse un sombre tableau de l'avenir en utilisant Paris pour représenter une dystopie inconnue dans laquelle un système de contrôle totalitaire existe grâce à l'intelligence artificielle et à des générations de lavage de cerveau. Le contenu et les thèmes que nous explorons sont similaires, de sorte que le lien est très fort. Et, le film est aussi très cool, bon sang !


Pareil pour cette esthétique proche de celle de Metropolis... Est-ce dû au fait que vous avez été marqué par ce film ou aussi que vous y voyez une sorte de métaphore de notre époque ? Et si oui, de quelle manière ? 

Oui, Metropolis est un autre film d'une grande importance. Il y a le style déco-futuriste qui est lié au sujet ésotérique inhérent à l'image représentant plusieurs milliers d'années de développement de la civilisation par le biais d'une information contrôlée, ainsi que la machine de la grande ville. Cette vibration mécaniste est une image indéniablement puissante qui résonne. C'est certainement une métaphore de notre époque qui est très pertinente aujourd'hui. New York a une grande partie de ce design art déco dans tout son cadre, ce qui apporte une richesse d'inspiration et d'obscurité. 

La représentation de la Ville dans "Métropolis" de Fritz Lang ...

Pour rester dans le domaine des idées et des concepts, pouvez-vous nous en dire plus sur ceux qui nourrissent votre travail ? Et comment voyez-vous notre société ? 

L'inspiration est tout autour de nous, partout. Il n'est pas nécessaire de regarder si profondément pour voir la dichotomie des forces du bien et du mal qui non seulement contrôlent la société, mais existent au sein même de la nature. La société est une lutte pour maintenir l'ordre dans un univers parfaitement chaotique. Ou alors c'est l'inverse ! 

Comment le fait d'être new-yorkais s'intègre-t-il dans votre musique ? Comment voyez-vous New York aujourd'hui ? 

Il est impossible d'échapper à New York quand on vit et travaille ici. L'énergie est forte, et l'illusion aussi ! Beaucoup en font leur identité parce qu'ils croient vraiment qu'elle a le meilleur de tout, tout en ignorant le fait qu'elle a aussi le pire de tout. Il y a un complexe d'arrogance et de supériorité qui existe ici. Il y a ici une ignorance. Lorsque l'on évolue dans la vie au-delà de cette vision enfantine, le grand objectif révèle à quel point l'endroit est vraiment merdique. Cette saleté, cette merde puante et ce mal pourri influencent évidemment notre musique. Mais, il y a aussi une inspiration qui en découle tout ce qui transcende en beaucoup de créativité. Après tout, nous nous sommes réunis tous les trois ici, ce qui a permis à notre trio d'émerger. La ville est exactement la même aujourd'hui qu'il y a 200 ans, en constante évolution. Cela semble pour le pire, mais qui sait ? !! 

Quels sont vos prochains projets ? Des concerts post-covidés ? Travaillez-vous déjà sur un nouvel album ? Si oui, pouvez-vous nous en parler ? 

Imperial Triumphant est toujours en train de travailler. Le matériel et les idées pour un nouvel album germent lentement. Nous travaillons sur un nouveau clip vidéo et sur quelques autres choses. 

Quels sont les artistes et/ou albums qui vous ont le plus marqués ? 

Il y en a trop pour les énumérer tous. Nous aimons tout, de Portal à Mingus, en passant par Ligeti et bien d'autres encore. Chacun d'entre nous passe par des phases d'écrasement d'albums que nous apprécions à des moments différents. 

On parle souvent d'Imperial Triumphant comme d'un groupe qui mélange le BM et le jazz... Pour la partie jazz, nous pensons souvent aux pères du free, comme Coltrane, Coleman ou Albert Ayler... Pouvez-vous nous parler de votre relation avec le genre et de vos influences dans le jazz ? 

Le jazz fait partie de notre identité en tant que musiciens. Ce n'est pas une décision si délibérée. En plus d'être des musiciens de métal, nous sommes des joueurs de jazz professionnels sur la scène new-yorkaise, donc c'est plus un ajout organique à notre style. Les racines du jazz sont très fortes et constituent une grande partie de NYC et des États-Unis. 

Si Imperial Triumphant devait être un proverbe ou une citation ? 

"On croit les choses parce qu'on a été conditionné à les croire." - Aldous Huxley 

Le dernier mot vous revient : 

Merci aux fans pour l'intérêt que vous portez à notre travail et pour leur soutien. Nous sommes impatients de retourner sur scène lorsque, espérons-le, la musique live reviendra. Merci !


www.imperial-triumphant.com

imperialtriumphant.bandcamp.com

www.facebook.com/imperialtriumphant

Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés