Accéder au contenu principal

Sélection

Review - Horskh - Wire - 2021 - Singularités - Electro/Metal/Indus - Le Scribe du Rock - French + English Text

WIRE by HORSKH   HORSKH Wire 2021 Singularités Horskh ou la saga du fracas du metal heurtant le metal en un éclair électrique déchirant les cieux : Wire est là messieurs/dames, et les français vont réussir un pari fou : vous faire remuer le popotin en vous envoyant des décharges de 3000 volts ! Au rayon des influences, le combo peut, par instants, nous faire penser à The Prodigy (pour le côté big beat), Ministry, Nine Inch Nails, Marilyn Manson époque Antichrist Superstar, Punish Yourself et les Young Gods en mode très énervé, mais ce serait injuste de les réduire a un amas d'influences plus ou moins digérées. Horskh impose d'emblée une forte personnalité, au sein de laquelle émerge a grand fracas de décibels et de martialité un electro/indus métallique, teinté d'EBM bien musclé (oui, j'ai oublié Front 242 au rayon des influences !) pour générer une dance music d'apocalypse, jouée dans un club gothique post-moderne rempli de zombies et de goules ayant réchappé par

REVIEW - CREPUSCULE D'HIVER - PAR DELA NOIRES-GLACES ET BRUMES-SINISTRES - FRENCH AND ENGLISH TEXT - 2020 - LES ACTEURS DE L'OMBRE PRODUCTIONS

 CREPUSCULE D'HIVER

Par Dela Noires-Glaces et Brumes-Sinistres

Les Acteurs de L'ombre Productions 2020

Epic Medieval Black Metal Meets Dungeon Synth


En cet an de crasse deux mille vingt s'en vient dignement le sire Stuurm et son one-man band de black metal/dungeon synth Crepuscule D'Hiver. Après une première démo publiée en 2018 (Songes Hérétiques) notre homme nous offre cette fois un Lp des plus roboratifs qui saura vous aider à vous extraire d'un présent par trop anxiogène...Par Dela Noires-Glaces et Brumes-Sinistres.


Déjà réputé pour son fameux projet de dungeon synth Gorgoylium, c'est en terres old-school que Stuurm a planté l'étendard de Crepuscule d'Hiver. Old-school comme ce black metal aux sonorités typées de la seconde moitié des années 90 (on pense pêle-mêle aux premiers Dimmu Borgir ou au Satyricon le plus médiéval ou le grand Bal-Sagoth) sans pour autant chercher à s’encroûter dans un musée du black metal qui prendrait bien trop vite la poussière. Tout au long des sept titres épiques et guerriers de cet album, nous voyageons en pays tolkiennesques, comme prenant la route maudite de la Moria. Chevaliers, impies, lames ensanglantées, hérauts au fier destrier, créatures tapies dans les recoins prêtes a semer la terreur, et la guerre, encore et toujours, a la fois acte de bravoure, geste finale d'un âme mélancolique prête a en finir sur le champ de bataille, voici pour les thématiques. 


crepuscule d'hiver


On pense aussi, bien évidemment aux maîtres autrichiens du black metal tolkiennesque, Summoning, qui sont forcément une grande influence pour Stuurm. Au niveau de "l'objet" mis en bacs, c'est, comme toujours avec ladlo, une véritable beauté. Mise en images par le grand David Thierrée, le digipack se déguste autant que la musique, il en est le pendant épique, sorte de grimoire guerrier fait d'enluminures. Tout du long se mêlent black metal et synthés dungeon synth de façon heureuse et équilibrée, parfois rapide, souvent mid-tempo et majestueux, le propos musical de Crépuscule d'Hiver rappelle la toujours grande pertinence de ce black metal aux relents médiévaux. 

A ceux qui pensent que Les Acteurs de L'Ombre est un label spécialisé dans le "post black metal" je conseille l'écoute de cet album, qui ne peut pas ne pas en être plus éloigné. C'est en effet ici le côté old-school et épique du genre qui est mis en lumière de main de maître par Stuurm. Un très bel album aux titres emportant l'âme en voyages certes dangereux mais si prenants ! Le black metal "symphonique" sous toutes ses déclinaisons a décidément le vent en poupe, et Crépuscule d'Hiver nous propose rien de moins ici qu'un grand album, qui, a l'instar des meilleurs vins, s'affine d'écoute en écoute.





 CREPUSCULE D'HIVER

Par Dela Noires-Glaces et Brumes-Sinistres

Les Acteurs de L'ombre Productions 2020

Epic Medieval Black Metal Meets Dungeon Synth

In this year of filth, two thousand and twenty is coming with dignity the sire Stuurm and his one-man band of black metal/dungeon synth Crepuscule D'Hiver. After a first demo published in 2018 (Songes Hérétiques), our man offers us this time a most invigorating Lp that will help you get out of a present too anxiety-provoking... By Dela Noires-Glaces et Brumes-Sinistres.

Already famous for his famous project of dungeon synth Gorgoylium, it is in old-school lands that Stuurm planted the Crepuscule d'Hiver banner. Old-school like this black metal with its typical sounds of the second half of the 90s (one thinks of the first Dimmu Borgir or the most medieval Satyricon or the great Bal-Sagoth) without trying to get stuck in a black metal museum which would take the dust far too quickly. All along the seven epic and warlike tracks of this album, we travel in Tolkian countries, as if taking the cursed road of Moria. Knights, ungodly men, bloody blades, heralds to the proud steed, creatures lurking in the corners ready to sow terror, and war, again and again, at the same time act of bravery, the final gesture of a melancholy soul ready to end it all on the battlefield, here are the themes. 


crepuscule d'hiver

You will also think, of course, of the Austrian masters of Tolkien black metal, Summoning, who are necessarily a great influence for Stuurm. In terms of the "object" put in the bins, it is, as always with ladlo, a real beauty. Put in pictures by the great David Thierrée, the digipack is as much to be enjoyed as the music, it is the epic counterpart, a sort of warlike grimoire made of illuminations. All along, black metal and dungeon synths are mixed in a happy and balanced way, sometimes fast, often mid-tempo and majestic, the musical purpose of Crépuscule d'Hiver reminds the always great relevance of this black metal with medieval hints. 


To those who think that Les Acteurs de L'Ombre is a label specialized in "post black metal", I recommend listening to this album, which can't be further from it. It is indeed here the old-school and epic side of the genre that is masterfully brought to light by Stuurm. A very beautiful album with titles taking the soul on dangerous but so fascinating journeys ! "Symphonic" black metal in all its declinations is definitely on the rise, and Crépuscule d'Hiver offers us nothing less than a great album, which, like the best wines, is refined from listening to listening.







les acteurs de l'ombre productions

SOON !
INTERVIEW WITH CREPUSCULE D'HIVER 



YOU MAY ALSO LIKE THESE ONES :

INTERVIEW WITH ELIXIR (Dungeon Synth/Medieval Ambient)




Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés