Accéder au contenu principal

Sélection

Les Crocs Du Scribe Special Maltkross Label Volume IV - French + English Text - Indus/Noise/Black Metal underground - Le Scribe Du Rock

Ce n'est pas nouveau pour moi que de chroniquer les sorties du label Maltkross puisqu'il s'agit déjà du 4ème Crocs Du Scribe que je réserve au label sans compter les chroniques indépendantes et les interviews de ses groupes. Voici deux ans que je collabore avec le label de Clovis avec grand plaisir. Ce qui est nouveau pour moi dans cet article ce n'est pas le fait d'évoquer de nouvelles compilations du label, mais que je sois présent en tant qu'artiste (Punkosaur) sur le volume 6, réservé aux groupes affiliés à l'industriel, à la Noise et à la musique rituelle. Me retrouver sur la même galette que Melek-Tha ou Drowning Hope, entre autres, est pour moi un grand honneur. Voici donc deux compilations gorgées de groupes 100 % underground et sans compromis. La numéro 5 est quant à elle réservée aux groupes de black metal les plus old school du label. Encore merci Clovis pour ces piqûres de rappel qui nous permettent de ne pas oublier que sous la surface de la ter

Review - Exanimis - Marionnettiste - French + English Text - 2021 - Klonosphere/Season Of Mist - Symphonic Death Metal with Progressive edges

exanimis death metal


 EXANIMIS

Marionnettiste

2021 Klonosphere/Season Of Mist 

Symphonic/Progressive Death Metal

Exanimis, groupe de Nancy dont vous avez déjà lu mon interview (pas encore ? alors c'est par là : INTERVIEW EXANIMIS ) m'a défoncé la tête avec un album d'une richesse rare, d'une complexité maîtrisée, un Marionnettiste qui propose un death metal symphonique d'une grande beauté, mais restant vindicatif,et des structures progressives dévoilant une sacré bande de musiciens ! Je n'avais pas autant été impressionné depuis la sortie de l'exceptionnel premier album de Sanctuary (Résilience) il y a quelques mois (en Janvier j'avais publié une interview du groupe )

Bienvenue donc à l'opéra d'Exanimis où l'orchestre est déjà positionné dans la fosse...on est d'emblée bluffé par les arrangements orchestraux de Julien Prost (œuvrant également à la basse) secondé par une floppée de guests donnant une dimension pharaonique au projet. On pense souvent au meilleur de Septicflesh, Dimmu Borgir (en plus death) ou a Fleshgod Apocalypse (en plus sombre) ou à un Opeth qui n'aurait pas lâché le death metal mais aurait par contre ajouté une masse de musique symphonique dans son metal progressif. 

exanimis death metal


Les divers narrateurs viennent ajouter une dimension cinématographique a l'album, qui, sur certains passages, nous renvoie au paysage artistique du grand Danny Elfman, avec ces orchestrations, ces choeurs, ces descentes de piano, qui viennent faire du coude a coude avec des riffs de guitare lourds et inspirés, une section rythmique d'une aisance assez spectaculaire et un chant growlé très profond venant des tréfonds des tripes d'Alexandre Dervieux. Des solos de guitare néoclassique viennent agrémenter le tout avec bonheur. Alors, c'est sûr, si vous êtes fans de raw black metal enregistré sur magnéto a cassette ça risque de coincer (encore que moi j'aime les deux) mais pour les amoureux du metal et de la musique avec un grand D (comme Death Metal) l'effet ne peut être que "waouh" !

Là où nos loustics du Grand-Est nous piègent c'est qu'ils ne se sont pas contentés de nous en mettre plein les mirettes façon hollywood, mais ont aussi pondu de vraies chansons qui accrochent, et donnent envie de se les repasser encore et encore (c'est que le début d'accord d'accord). Donc, si, comme moi, vous aimez Septicflesh, Sanctuary, Fleshgod Apocalypse, Carach Angren et le Dimmu Borgir grandiose de Death Cult Armaggedon  vous ne pouvez qu'être conquis !

Avec Marionnettiste Exanimis se pose d'emblée comme un vrai master of puppets ! Un album a se passer et se repasser pour se souvenir a quel point le metal, baigné de symphonie, peut être grandiose !

www.webzinelescribedurock.com/2021/03/interview-exanimis-death-metal-le-scribe-du-rock.html

weareexanimis.bandcamp.com/album/marionnettiste

www.facebook.com/ExanimisOfficial

www.klonosphere.com



exanimis death metal


 EXANIMIS

Marionnettiste

2021 Klonosphere/Season Of Mist 

Symphonic/Progressive Death Metal

Exanimis, a band from Nancy (France) of which you have already read my interview (not yet ? then it's this way : INTERVIEW EXANIMIS ) has smashed my head with an album of a rare richness, of a mastered complexity, a Marionnettiste who offers a symphonic death metal of a great beauty, but remaining fierce, and progressive structures revealing a hell of a band of musicians ! I hadn't been so impressed since the release of Sanctuary's exceptional debut album (Resilience) a few months ago (in January I published an interview with the band)

So welcome to the Exanimis opera where the orchestra is already positioned in the pit... we are immediately amazed by the orchestral arrangements of Julien Prost (also working on the bass) assisted by a flock of guests giving a pharaonic dimension to the project. One often thinks of the best of Septicflesh, Dimmu Borgir (in a more death metal way) or Fleshgod Apocalypse (in a darker kind) or of Opeth who wouldn't have dropped death metal but would have added a mass of symphonic music in their progressive metal. 

exanimis death metal


The various narrators add a cinematographic dimension to the album, which, on certain passages, reminds us of the artistic landscape of the great Danny Elfman, with these orchestrations, these choirs, these descents of piano, which come to make elbow to elbow with heavy and inspired guitar riffs, a rhythmic section of a rather spectacular ease and a very deep growled singing coming from the depths of Alexandre Dervieux's guts. Neoclassical guitar solos are a welcome addition to the mix. So, for sure, if you're a fan of raw black metal recorded on a cassette tape recorder, it might be a little bit confusing (although I like both), but for lovers of metal and music with a capital D (like Death Metal), the effect can only be "wow"!

Where our guys from the French Grand-East trap us is that they didn't just put us in the eye like Hollywood, but also came up with real songs that are catchy, and make you want to play them again and again. So, if, like me, you like Septicflesh, Sanctuary, Fleshgod Apocalypse, Carach Angren and the grandiose Dimmu Borgir of Death Cult Armaggedon, you can only be won over!

With Marionnettiste Exanimis is a true master of puppets! An album to play over and over again to remember how great metal, bathed in symphony, can be!

www.webzinelescribedurock.com/2021/03/interview-exanimis-death-metal-le-scribe-du-rock.html

weareexanimis.bandcamp.com/album/marionnettiste

www.facebook.com/ExanimisOfficial

www.klonosphere.com




Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Articles les plus consultés