Accéder au contenu principal

Sélection

Review - Sarkasm - Les Affres du Néant - French + English Text - 2021 - Epictural Production - Black Metal

  SARKASM Les Affres Du Néant 2021 Epictural Production Black Metal Les Affres du Néant by SARKASM Sarkasm, trio rennais, a beau être de fondation fort récente, il base son black metal sur des influences old-school, typiquement 90's, tout en arrivant à dégager suffisamment d'originalité pour éviter la pâle copie. Et quelle qualité ! A l'écoute de cet album, Les Affres du Néant, on est agréablement surpris d'entendre un nouveau groupe sonner de manière aussi torturée, obscure, malsaine. Loin de l'édulcoration prônée par quelques gauchos qui n'ont pas compris ce qu'était le BM, Sarkasm place ses pas dans la grande tradition, celle des norvégiens, bien sûr, mais aussi du BM français des années 90. Mais cela ne m'aurait pas suffit pour remarquer cet album au milieu du lot des sorties incessantes. Ce qui prime ici c'est la qualité des titres, brillamment composés et exécutés, avec de vrais riffs incisifs et qui vous perforent le fond de l'âme.  A l

Review - French + English Text - The Bottle Doom Lazy Band - 2005/2020 - Doom Over The Years - Doom Metal - Sleeping Church Records - 2021

The Bottle Doom Lazy Band

 

THE BOTTLE DOOM LAZY BAND

2005/2020 Doom Over The years (Live)

2021 Sleeping Church Records

Doom Metal 

Sortie le 19 Mars 2021

The Bottle Doom Lazy Band nous vient de Poitiers et pratique depuis 2005 un doom metal à la fois empreint de tradition (St Vitus, Pentagram, le grand Sab, Candlemass) mais avec une son et une attitude assez Fuck Off qui leur donne un petit côté esprit punk pas désagréable du tout. 2005-2020 Doom Over The Years est un album live qui peut servir de parfaite introduction a l'univers glauque et sombre des poitevins, allez zou, on fonce !

Après deux albums, un EP sorti en 2020 et quelques splits (notamment un avec leurs copains bikers de Children Of Doom) The Bottle Doom Lazy Band (TBDLZ) a pioché dans sa discographie pour nous offrir une compilation de titres enregistrés en live entre 2005 et 2020 (d'où le titre). Les membres du groupe sont plusieurs a avoir officié (ou officient encore) dans des groupes de death metal bien putrides, dans un créneau certes éloigné du doom de tradition de TBDLB mais qui paraît nourrir ce goût pour un son certes clair mais jamais propre (tant mieux), ce goût pour les larsens (sur lequel le groupe plaisante beaucoup, sous-entendant qu'ils ne sont pas toujours volontaires). Ce qui est sûr c'est qu'on tient là un foutu bon groupe de doom français et, moi qui ne les connaissais pas jusque là, ça m'a donné une sacrée envie de les voir sur scène...dès que ce sera ENFIN possible (on n'en peut plus d'attendre !).

Musicalement on pense effectivement a Saint Vitus, avec ce doom lourd et sombre, mais ancré dans la tradition heavy 70's, ce chant de Benjamin "bottle ben" Reverseau, habité par quelques démons amochés a l'éthylisme, dans la lignée d'un Messiah Marcolin (Candlemass) ou d'un Bobby Liebling (ce grand dingo de Pentagram) nous hante immédiatement, et vient noircir les riffs telluriques et parfois psychédéliques du groupe. A la batterie, exercice toujours extrêmement difficile en matière de doom (eh oui, jouer fort et lentement en gardant le groove, c'est beaucoup plus compliqué que ce qu'on pourrait croire !) c'est Guyome qui malmène les fûts (quand on connait son pedigree dans le brutal death et le goregrind/noisegrind on admire d'autant plus la versatilité du bonhomme).

Bref, ce qui est plaisant avec ce genre de groupes, c'est la folie qu'il dégage, la noirceur digne d'un film d'épouvante des années 30 que transpire de leur univers malsain et cette liberté musicale (malgré le carcan doom) qui s'en dégage, avec un bon esprit 70's a la clé. Les titres présentés ici en live sont bien enregistrés, très fidèles a leurs versions studio, même s'ils y ajoutent une couche de crasse qui ne peut que plaire au vieux punk indécrottable que je suis.

En résumé, tu aimes Saint Vitus, Pentagram, Black Sabbath, Candlemass ou Reverend Bizarre et tu ne trouves pas assez de groupes français (cocorico bordel !) qui défendent ce metal funèbre et rock'n'roll a la fois ? Il ne te reste qu'un truc a faire : chope toi une bonne binouze et mets toi l'album de The Bottle Doom Lazy Band a FOND !

Pierre, Le Scribe

sleepingchurchrecords.bandcamp.com/album/2005-2020-doom-over-the-years

www.facebook.com/bottledoom/

sleepingchurchrds.com/index.php


THE BOTTLE DOOM LAZY BAND

2005/2020 Doom Over The years (Live)

2021 Sleeping Church Records

Doom Metal 

Release on march 19

The Bottle Doom Lazy Band

The Bottle Doom Lazy Band comes from Poitiers and practice since 2005 a doom metal both full of tradition (St Vitus, Pentagram, the great Sab, Candlemass) but with a sound and an attitude quite Fuck Off that gives them a little punk spirit not unpleasant at all. 2005-2020 Doom Over The Years is a live album that can serve as a perfect introduction to the dark and gloomy universe of the Poitevins, go for it!

After two albums, an EP released in 2020 and a few splits (notably one with their biker buddies from Children Of Doom) The Bottle Doom Lazy Band (TBDLZ) has tapped into its discography to offer us a compilation of tracks recorded live between 2005 and 2020 (hence the title). The members of the band are several to have officiated (or still officiate) in well putrid death metal bands, in a niche certainly far from TBDLB's traditional doom, but which seems to nourish this taste for a sound certainly clear but never too much produced  (so much the better), this taste for feedback (on which the band jokes a lot, implying that they are not always voluntary). What is sure is that we have here a damn good French doom band and, me who didn't know them until then, it gave me a hell of a desire to see them on stage...as soon as it will be FINALLY possible (we can't wait anymore!).

Musically we think of Saint Vitus, with this heavy and dark doom, but anchored in the heavy 70's tradition, this song of Benjamin "bottle ben" Reverseau, inhabited by some demons banged up to ethylism, in the line of a Messiah Marcolin (Candlemass) or of a Bobby Liebling (this great lunatic of Pentagram) haunts us immediately, and comes to blacken the telluric and sometimes psychedelic riffs of the group. On the drums, always extremely difficult exercise in doom (yes, playing loud and slow while keeping the groove, it's much more complicated than what we could think !) it's Guyome who mishandles the drums (when we know his pedigree in brutal death and goregrind/noisegrind we admire all the more the versatility of the guy).

In short, what is pleasant with this kind of bands is the madness that it exudes, the darkness worthy of a 30's horror movie that transpires from their unhealthy universe and this musical freedom (despite the doom canvas) that emerges from it, with a good 70's spirit at the key. The tracks presented here live are well recorded, very faithful to their studio versions, even if they add a layer of dirt that can only please the old punk that I am.

To sum up, you like Saint Vitus, Pentagram, Black Sabbath, Candlemass or Reverend Bizarre and you can't find enough French bands (cock-a-doodle-doo!) who defend this funereal metal and rock'n'roll at the same time? There's only one thing left to do: get yourself a good booze and put the album of The Bottle Doom Lazy Band and play it  LOUD !


Pierre, The Scribe

sleepingchurchrecords.bandcamp.com/album/2005-2020-doom-over-the-years

www.facebook.com/bottledoom/

sleepingchurchrds.com/index.php


Commentaires

CONTACTEZ LE SCRIBE DU ROCK

Nom

E-mail *

Message *

Articles les plus consultés