REVIEW - FR/ENG - NORNES - THREADS - 2020 - DOOM METAL



Nornes Threads Doom Metal




NORNES - THREADS
Doom Metal 


Si vous suivez régulièrement le Scribe, vous êtes forcément tombés sur la chronique que j'avais faite du premier EP de Nornes, Vanity, sorti en 2018, sinon, la voici : 
Je pourrai presque reprendre les mêmes mots pour ce nouvel EP du trio de Valenciennes. En tous cas en termes d'enthousiasme, car le nouvel opus n'est pas une redite du premier, plutôt un complément. Poussant encore plus loin leurs capacités mélodiques (comme sur le sublime "Hurt" (qui me fait penser aux odes les plus mélancoliques de Bathory qui auraient emprunté un chemin plus Doom), les gars n'en n'oublient pas pour autant leur goût pour l'extrême, comme avec ce "Near Death" à l'intro blastée façon Black Metal, pour ensuite aller fureter sur un territoire mixte composé de Doom/Death digne de My Dying Bride et de Doom 70's mélodieux et très rock dans l'intention (pas si loin du meilleur Katatonia, avec une touche presque Grunge par moments). 

Nornes Threads Doom Metal

Bref, comme je l'avais dit pour Vanity, ces trois chtis gars du Nord sont passés maîtres dans l'art de 
mixer toutes les formes de Doom, sans jamais donner la sensation de se mélanger les pinceaux. Encore plus abouti que leur premier EP, celui-ci est un véritable voyage dans le meilleur de ce Metal lourd et rampant avec, en guise d'apothéose, un "Burning Bridges" de presque 8 minutes qui condense toutes les facettes de ce trio absolument fascinant. Quand je réalise les "trips" musicaux que sont leurs EPs j'en viens à rêver d'un long format, même si, je l'avoue, ces formats courts ont l'avantage de laisser un peu sur sa faim et donc d'en vouloir encore plus. Du coup, je pousse la touche "play" et j'y retourne.
Honnêtement, si vous aimez le Doom, le Metal en général et même le Rock je vous conseille vivement, si ce n'est fait, d'aller plonger dans les volutes mélancoliques de la fumée chamanique de la musique de Nornes. Une merveille ! 






Doom Metal 


If you regularly follow the Scribe, you must have stumbled upon the review I made of Nornes' first EP, Vanity, released in 2018, otherwise, here it is: 

(https://www.webzinelescribedurock.com/2019/12/les-crocs-du-scribe-numero-38.html)

I could almost use the same words for this new EP of the trio from Valenciennes. In any case in terms of enthusiasm, because the new opus is not a repeat of the first one, rather a complement. Pushing even further their melodic capacities (like on the sublime "Hurt" (which reminds me of the most melancholic odes of Bathory which would have taken a more Doom way), the guys don't forget their taste for the extreme, like with this "Near Death" with its blasted Black Metal intro, then go snooping on a mixed territory composed of Doom/Death worthy of My Dying Bride and of melodious and very rocky Doom 70's with the intention (not so far from the best Katatonia, with a touch almost Grunge at times). 


Nornes Threads Doom Metal

Anyway, like I said about Vanity, these three chtis guys from up north are masters in the art of mix all forms of Doom, without ever giving the sensation of mixing brushes. Even more accomplished than their first EP, this one is a real journey in the best of this heavy and crawling Metal with, as an apotheosis, a "Burning Bridges" of almost 8 minutes that condenses all the facets of this absolutely fascinating trio. When I realize the musical "trips" that are their EPs, I come to dream of a long format, even if, I admit it, these short formats have the advantage of leaving a little bit on its hunger and therefore to want even more. So, I push the "play" button and I go back to it.


Honestly, if you like Doom, Metal in general and even Rock I strongly advise you, if you don't, to go and dive into the melancholic volutes of the shamanic smoke of Nornes' music. A marvel! 






Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

INTERVIEW AVEC FAMINE DE KPN DEPUIS KIEV

Du Porno, du Grind et de la déconne ? Interview de GRONIBARD !!!

Dark Dandy : Une interview avec Rose Hreidmarr (ANOREXIA NERVOSA/BAISE MA HACHE)